© ville de Pantin 

Propreté

Aux Quatre-Chemins, opération quartier propre

Samedi 12 juin, une vingtaine de Pantinois ont répondu à l’appel de la jeune association Graines populaires. La mission qui leur était confiée ? Ratisser les Quatre-Chemins afin de ramasser tous les déchets se trouvant sur leur passage. Retour sur la première opération Clean up day de l’histoire pantinoise.
Article de Guillaume Gesret, publié dans Canal n°298, juillet-août 2021.

Publié le

Avec leur gilet orange et l’enceinte en bandoulière qui crache une playlist endiablée, les volontaires ne sont pas passés inaperçus ce samedi matin de juin. Parmi eux, on retrouve des adhérents du mouvement national Graines populaires, du café Pas si loin et deux élus, François Birbès, adjoint au maire en charge du quartier des Quatre-Chemins, et Mirjam Rudin, adjointe au maire déléguée à la Nature en ville, aux Déplacements, aux Espaces publics et aux Espaces verts. De 10 heures à midi, ils ont traqué sans relâche mégots, masques usagés, bouteilles et autres papiers gras, sous le regard bienveillant des passants. Une femme leur réserve ainsi un grand sourire quand elle les rencontre rue Denis-Papin. « C’est très bien ce que vous faites, glisse-t-elle.  Je trouve les gens moins attentifs à la propreté du quartier. Ils ne font pas attention. »

Semer l’écologie au quotidien
« Cette opération, baptisée Clean up day, est notre première action à Pantin, détaille Clémence Le Carre, adhérente de la section locale de Graines populaires. À travers ce ramassage, nous disons aux habitants qu’ils doivent prendre soin de leur cadre de vie et trier leurs déchets. »
Créée l’an dernier, cette association s’adresse aux résidents des quartiers prioritaires qui sont les premières victimes des problèmes d’environnement. « Nous souhaitons que la conscience écologique gagne du terrain, argumente l’adhérente. À l’avenir, nous proposerons des ateliers Do It Yourself afin de montrer que l’on peut fabriquer des produits d’entretien écolos à faible coût. »
En se rendant à la Cité fertile, point de ralliement final, les volontaires passent devant la terrasse d’un bistrot où un client écrase machinalement un mégot sur le trottoir. Une bénévole s’approche pour le ramasser. « Ah pardon, c’est une mauvaise habitude », reconnaît l’homme, un peu gêné. Le changement des comportements est en marche…

  • Prochaine opération Clean up day : samedi 18 septembre. Infos à venir sur le site internet de Graines populaires.