© DR 

Handicap

Des formations pour les aidants

Publié le

Des formations thématiques spécialisées

Ce mois-ci, l’Association des paralysés de France (APF) propose, pour la première fois à Pantin, des formations à l’attention des aidants qui soutiennent un proche en situation de handicap.
Article de Guillaume Gesret, publié dans Canal n°284, décembre 2019.


« Participer à cette formation regroupant une dizaine d’aidants m’a rassurée. J’ai constaté que les problématiques que je rencontre au quotidien étaient partagées et donc légitimes. Ce n’est pas moi qui déraille », rapporte Pauline. Cette jeune femme, qui épaule une sœur atteinte de handicap psychique, se demandait par exemple comment elle devait répartir les rôles entre ses parents, les professionnels de santé et elle. « Souvent, les aidants familiaux veulent trop bien faire, quitte à provoquer des tensions avec le personnel soignant. » Au cours de la formation intitulée« Complémentarité entre aidants familiaux et professionnels : comment s’entendre ? », Pauline a pu échanger avec les autres participants et trouver des solutions avec le formateur pour mettre fin aux incompréhensions mutuelles et apprendre à déléguer davantage.

Enfin de nouveaux droits
L’Association des paralysés de France expérimente ces formations, baptisées Repairs-Aidants, depuis quelques semaines. En décembre, la délégation de Seine-Saint-Denis organise deux sessions à Pantin. Ces journées sont gratuites (sur inscription) et thématisées. Quant aux participants, ils recevront un justificatif les autorisant à s’absenter de leur travail durant la session.  
« Depuis quelques années, notre association est très attentive aux aidants, rappelle Alexis Bois, chargé de développement au sein d’APF. Nous nous sommes en effet rendu compte qu’ils étaient les grands oubliés. Or, les aidants négligent leur propre santé, se blessent en portant leur proche. Certains ont des problèmes financiers car ils finissent par perdre leur emploi à cause des absences répétées. » Le plaidoyer des dirigeants d’APF auprès des pouvoirs publics est en train de payer : récemment, le gouvernement a annoncé que les aidants allaient acquérir de nouveaux droits sociaux (congé indemnisé, développement des solutions de répit…).

L’occasion de souffler
Pauline recommande à tous les aidants de participer à ces Repairs-Aidants. « Au départ, j’appréhendais car, d’une part, je ne suis qu’une sœur et, d’autre part, parce qu’APF n’est pas spécialiste du handicap psychique. Finalement, j’ai reçu un accueil bienveillant et des conseils pertinents. » Et la jeune femme de préciser que les aidants ne sont pas obligés d’exposer leur situation personnelle. « Si on n’a pas envie d’étaler sa vie, le groupe ne cherche pas à savoir. Le but de la formation est de co-construire des solutions aux problèmes quotidiens des aidants. Personne n’est là pour se lamenter. » Pauline explique enfin que ce bras tendu par APF lui a fait tout simplement du bien : « De manière générale, les gens nous plaignent mais ne comprennent pas forcément pourquoi on a toujours un œil sur notre portable, même en réunion de travail, pourquoi on est peu disponible pour les amis. Se retrouver avec des personnes qui sont confrontées aux mêmes problèmes est réconfortant. C’est un moment de répit ! »

Informations pratiques sur les différentes formations :

  • Samedi 14 décembre : « Être aidant familial, les répercussions familiales, sociales et professionnelles», durée de 7 h, lieu à déterminer.
  • Mercredi 18 décembre : « La complémentarité aidants familiaux - aidants professionnels, comment s’entendre ? », durée de 7h, salle André-Breton, 25, rue du Pré-Saint-Gervais.

Informations et inscriptions auprès de la délégation départementale d’APF France handicap 93, par mail à dd.93@apf.asso.fr ou par téléphone au 01 48 10 25 35.