© ville de Pantin 

Santé et Prévention

En toute confidentialité

Publié le

Dans une consultation de planning familial

On y parle sexualité, interruption volontaire de grossesse, infections sexuellement transmissibles ou contraception, en toute discrétion. Zoom sur les centres de planification et d’éducation familiale qui, à Pantin, sont intégrés aux trois centres municipaux de santé.
Article de Hana Levy, publié dans Canal n°283, novembre 2019. 

«  Je viens pour me faire poser un stérilet mais, officiellement, j’ai pris rendez-vous pour une simple consultation médicale, explique une patiente installée dans la salle d’attente du centre municipal de santé (CMS) de la rue Cornet. Cela me permet de ne pas en parler à mon mari qui ne serait pas d’accord…  » Au sein de ce CMS, aucun fléchage ne signale la consultation du centre de planification et d’éducation familiale, aucun créneau horaire ni aucune équipe n’y est spécifiquement dédié. L’intérêt ? La garantie de la confidentialité. «  Une condition indispensable pour que les mineures, en particulier, osent franchir le seuil du centre de planification et d’éducation familiale. Cela leur permet, en effet, de consulter en toute discrétion  », souligne Lydia Caillaud, médecin généraliste à orientation gynécologique au centre municipal de santé Ténine, situé aux Courtillières.

Écoute et conseils
On fréquente ces consultations pour y trouver écoute et conseils sur sa sexualité ; se faire délivrer gratuitement un test de grossesse, la pilule du lendemain ou des préservatifs ; se voir prescrire un contraceptif ; demander une interruption volontaire de grossesse (IVG) médicamenteuse ; se faire dépister du sida ou d’infections sexuellement transmissibles ; et, quelquefois, pour violences conjugales.
En première ligne, les infirmières qui accueillent les usagères – 95 % de femmes, essentiellement des mineures – à l’image de Khady, en poste au CMS Ténine depuis deux ans. «  Notre rôle est d’informer les femmes sur le fonctionnement de leur corps. Les séances que nous menons dans les établissements scolaires, en binôme avec les médecins, sont à cet égard très importantes.  »
Outil incontournable du droit à disposer de son corps, ce type de structure œuvre à l’émancipation des femmes, pourtant loin d’être acquise, comme le constatent quotidiennement les professionnels de santé qui y œuvrent. «  De plus en plus de femmes sont réticentes aux moyens de contraception et nous pratiquons malheureusement de plus en plus d’IVG, précise Lydia Caillaud. Parallèlement, on constate une libération de la parole autour du plaisir et du désir. Ça, c’est une avancée !  »

Comment consulter ?

Pas besoin de carte Vitale pour se rendre dans les centres de planification et d’éducation familiale de la ville. En conséquence, aucun décompte de la Sécurité sociale ne sera adressé au domicile, ce qui garantit la confidentialité de la consultation. Les prescriptions médicales sont délivrées sur un formulaire à part, envoyé au conseil départemental qui finance consultations comme médicaments. Gratuit pour les mineurs, les personnes sans couverture sociale et celles demandant l’anonymat, ce service est proposé sur les horaires des CMS.

  • CMS Ténine : 7, avenue Aimé-Césaire. 01 49 15 37 40.
  • CMS Sainte-Marguerite : 28, rue Sainte-Marguerite. 01 49 15 45 09 ou 01 49 15 61 05.
  • CMS Cornet : 12, rue Eugène-et-Marie-Louise-Cornet. 01 49 15 45 05.

Plus d’informations : pratique.pantin.fr/sante-et-prevention