" Résiste " © Ian Grandjean 

Saison culturelle

Ouverture de la saison culturelle de Pantin

Après quatre mois de pause, les retrouvailles entre les artistes et le public s’annoncent nombreuses et riches en émotions durant la nouvelle saison culturelle de Pantin. Les événements reprogrammés densifient une saison constellée de 40 spectacles, débutant par deux représentations d’ouverture les 18 et 19 septembre.
Article de Alain Dalouche, publié dans Canal n°289, septembre 2020.

Publié le

La vie ne tient qu’à un fil, l’équilibre à un souffle. Pour ouvrir la saison, la funambule Johanne Humblet incarne cette vie suspendue qui bascula au printemps dernier. Un beau symbole. Sur une musique rock survoltée, jouée en direct depuis le sol, Résiste, porte l’espoir d’un équilibre retrouvé. « Coûte que coûte, l’idée est de tenir, de résister. C’est un défi que de rester 40 minutes sur le fil sans poser un pied sur une plateforme. La résistance se retrouve à tous points de vue », confie l’équilibriste qui évolue à 5 mètres de hauteur sur un fil instable spécialement conçu pour cette chorégraphie acrobatique.
L’ouverture se prolonge le lendemain avec Le Retour des rois d’Iran, du théâtre de rue initialement programmé à la Biennale urbaine de spectacles (BUS) qui aurait dû se tenir début juillet. Le conte d’Olivier Villanove mélange son carnet de voyage en Iran et l’histoire de ce pays. « Tout part de mes questionnements. J’essaie de comprendre comment les artistes iraniens peuvent faire preuve d’autant de créativité dans des conditions de censure parfois sanglante », insiste celui qui se définit comme un conteur tout-terrain et qui embarque les auditeurs à bord de son théâtre voyageur équipé d’images, de sons, d’un tapis et de trois projecteurs.

Soutenir les artistes
« C’est la saison des retrouvailles, s’enthousiasme Charline Nicolas, adjointe au maire déléguée aux Cultures, aux Mémoires et aux Patrimoines. La saison culturelle permet de rendre la culture accessible à tous et ainsi de réduire les inégalités sociales dans les pratiques culturelles. C’est une manière de soutenir la population. Une ville sans culture est une ville triste, sans émotion, ni rencontre ; la force du spectacle vivant est d’apporter beaucoup de lien social. » D’autant que les spectacles programmés s’accompagnent souvent d’actions culturelles dans les écoles et les maisons de quartier.
Mais la crise sanitaire a aussi éprouvé les acteurs du secteur culturel. C’est pourquoi, Pantin a fait le choix de reprogrammer les spectacles annulés ou, quand cela n’a pas été possible, d’indemniser les artistes. « C’est le minimum que l’on puisse offrir. Les artistes veulent jouer ! Un artiste se nourrit de son public, des échanges avec la salle. Nous n’avons pas hésité à donner un signal fort à nos partenaires en menant une politique volontariste de soutien au monde de la culture », conclut l’élue.

Ouverture de la saison culturelle de Pantin : 

  • Résiste, vendredi 18 septembre, 20.00, place de la Pointe (entrée libre).
  • Le Retour des rois d’Iran, samedi 19 septembre, 20.00, ancienne distillerie d'absinthe Delizy et Doistau, 97, avenue Jean-Lolive.
    Gratuit, sur réservation au 01 49 15 41 70. Inscription possible sur place le jour même.

SPECIAL COVID-19

Les spectacles d’ouverture de la saison culturelle sont actuellement maintenus, dans le strict respect des gestes barrières et de la distanciation physique : port du masque obligatoire, périmètres clairement délimités, marquage au sol permettant d’espacer les spectateurs... L’évolution de la situation sanitaire peut cependant conduire à modifier la programmation.