© DR 

Budget participatif

Quinze projets primés et au moins un lauréat par quartier

Publié le

Clap de fin pour la saison 2

Samedi 12  octobre, les Pantinois ont découvert les quinze projets lauréats du deuxième budget participatif. Analyse et rencontre avec les porteurs de projet dont l’idée est arrivée en tête dans chacun des cinq quartiers de la ville.  
Article de Frédéric Fuzier, publié dans l'agenda de Canal n°283, novembre 2019.


48 projets soumis au vote contre 44 l’année dernière, 4 224 votants, soit 135 de plus qu’en 2018, et 15 projets lauréats contre 8 pour la première édition. C’est un fait : la saison 2 du budget participatif fait mieux que la première. Pour autant, une constante demeure : le succès des rencontres entre porteurs de projet et habitants. C’est en effet lors des Vote-Cafés que la plupart des bulletins ont été déposés par des femmes qui représentent 63 % des votants.
Les 15 projets primés – ceux ayant obtenu le plus de voix dans chacun des cinq quartiers de la ville, et dix supplémentaires en fonction du nombre de votes recueillis et dans la limite de l’enveloppe de 500 000 € – se répartissent dans toutes les thématiques, à l’exception du sport dont aucun projet n’a obtenu assez de voix pour être lauréat. 
Sans surprise, et avec six projets primés, c’est la catégorie Qualité de vie sur l’espace public qui accueille le plus de lauréats, suivie de près par la catégorie Mobilité et déplacements. Quant à la catégorie Culture et patrimoine, elle accueille le vainqueur en nombre absolu de voix : La Boîte à livres des mots passants. Enfin, les thématiques Éducation-enfance-jeunesse et Action sociale-solidarité verront se réaliser un projet chacune.
Les quartiers qui profiteront le plus du budget participatif 2019 sont ceux de l’Église et des Quatre-Chemins (quatre projets primés chacun). Suivent Les Courtillières et Mairie-Hoche avec trois projets lauréats. Le quartier Petit-Pantin/Les Limites verra, pour sa part, un projet se réaliser. 
La machine est maintenant lancée. Les projets vont entrer dans leur phase de réalisation, toujours sous la surveillance de l’Observatoire des engagements. Tous devront être réalisés, ou en passe de l’être, au moment de la proclamation des résultats du 3e budget participatif, en octobre  2020. À l’année prochaine !

PETIT-PANTIN/LES LIMITES

Sylvie Bourdon, des livres en partage

    Le moins que l’on puisse dire, c’est que Sylvie Bourdon a donné de sa personne pour recueillir un maximum de votes. «J’ai marché plusieurs heures par jour pour présenter le projet des boîtes à livres. J’ai même fait la sortie des 22 écoles de Pantin ! » Au terme de cette deuxième édition, cette énergique aide-soignante à la retraite affiche sa satis­faction. Et pour cause : son projet a obtenu le plus grand nombre de voix.
    Avec la somme qu’elle recevra et le soutien du fonds Decitre, elle souhaite installer une quinzaine de boîtes à livres dans toute la ville pour inviter les habitants à partager des lectures, mais aussi des films et de la musique. Et, pour que les boîtes soient jolies, elle s’est rapprochée des Compagnons du devoir afin qu’ils les réalisent. « Je veux de la culture et du beau pour tous !, résume l’ancienne bénévole d’Emmaüs. Il est quand même plus facile de prendre un livre dans une boîte, dans la rue, que d’emprunter un ouvrage dans une bibliothèque ou acheter un roman en librairie. » Et de conclure : « Mon initiative est aussi un pas supplémentaire vers l’économie non marchande, circulaire et de proximité. C’est simple et c’est l’avenir ! »

    • 2 417 votes > 34 700  euros

    ÉGLISE 

      La serre vivante de Guillaume, Marie, Loïc et Yasmine

        Ils ont l’ambition de redonner vie à la serre du parc Stalingrad. «Ce bâtiment du XIXe  siècle a beaucoup de charme, il mérite vraiment d’être rénové », expliquent, en préambule, Guillaume, Loïc, Marie et Yasmine. Au début de l’aventure, la bande des quatre ne se connaissait pas. « Nous avions chacun un projet pour restaurer ce lieu unique. Finalement, nous avons regroupé nos idées pour optimiser nos chances d’être lauréats. »
        Sous leur houlette, la serre a vocation à devenir un lieu d’échange et de pédagogie autour de l’écologie. Elle accueillera des Pantinois sensibles au jardinage et à l’agriculture urbaine et permettra de créer de nouvelles connexions entre les associations investies sur ces questions. Le groupe espère aussi lui donner une dimension culturelle en proposant des spectacles de danse. Cette idée vient de Loïc, qui est étudiant en spectacle vivant. Guillaume, lui, apporte son expertise de constructeur de bâtiments publics. Très intéressé par les tiers-lieux, il est bénévole au sein de collectifs comme Soukmachines et Fort récup. Marie, qui est designer, se passionne de son côté pour les enjeux de la transition écologique. Quant à Yasmine, scolarisée à l’école Paul-­Langevin, elle souhaite que la serre permette aux enfants de découvrir les joies du jardinage.«La future serre sera un endroit vivant, ouvert à tous », promettent-ils en chœur.

        • 1 837 votes ‡‡> ‡100 000  euros

        LES COURTILLIÈRES

        Melouka Benguezoul, la cause des enfants

          «J’ai eu l’idée d’installer des brumisateurs et des jets d’eau dans le parc des Courtillières », explique Melouka Benguezoul. Cette Atsem (agent territorial spécialisé des écoles maternelles), qui travaille à l’école Jean-Lolive, a trouvé l’énergie de monter le dossier et de défendre son projet en pensant constamment aux enfants des Courtillières. « Ils méritent qu’on s’intéresse à eux, j’ai envie de leur faire plaisir. » Melouka Benguezoul a également entrepris cette démarche pour contribuer à l’amélioration du quartier. « Je constate que les Courtillières évoluent dans le bon sens : le parc a été entièrement refait, les commerces reviennent, les immeubles ont été rénovés… »
          Pour inciter les habitants à voter pour son projet, la quadragénaire a consacré ses soirées et ses week-ends de septembre à effectuer du porte-à-porte. «J’ai été très bien reçue, les familles m’ont souvent invitée à prendre le thé. Cette campagne m’a permis de me sentir encore mieux dans le quartier et de nouer de nouvelles relations. » 

          • ‡1 177 votes > 100 000  euros

          MAIRIE-HOCHE

          Avec Maxime et Olivier, piétons et cyclistes font bon ménage

            « Évitons les accidents entre piétons et cyclistes le long du canal !  » C’est sur cette proposition que Maxime Jourdil et Olivier Laurent se sont retrouvés. « Comme nos projets étaient similaires, la ville nous a suggéré de former une seule équipe. C’est à ce moment que nous avons découvert que nous étions voisins.» Pour améliorer la cohabitation entre piétons et cyclistes, les deux hommes proposent de sécuriser la circulation sous le pont de la mairie en posant des miroirs de visibilité. Ils envisagent aussi d’afficher une nouvelle signalétique et de séparer les flux de vélos et de piétons sur le quai de l’Aisne. « Notre proposition ne vise pas à stigmatiser les cyclistes ou les amateurs de trottinette électrique, précise Olivier. Nous sommes nous-mêmes cyclistes la semaine et piétons poussant des poussettes le week-end. » 
            Pour Maxime, qui vient d’emménager à Pantin, ce projet a été une bonne opportunité de s’impliquer dans la vie locale. « Je suis content de voir que la ville associe ainsi les habitants aux prises de décisions. » 

            • ‡1 162 votes > 13 000  euros

            QUATRE-CHEMINS

            Denis Charolles, la musique pour tous

              Ce musicien professionnel a collaboré avec Arthur H, Brigitte Fontaine, Loïc Lantoine et même Yvette Horner. Depuis une vingtaine d’années, Denis Charolles est le responsable artistique de l’association Les Musiques à ouïr, qui s’est imposée dans le milieu du jazz et des musiques improvisées. C’est en collaborant avec la Dynamo de Banlieues Bleues qu’il découvre le quartier des Quatre-­Chemins. Une première approche qui lui donne immédiatement envie d’initier les enfants et les adultes du quartier à la pratique d’un instrument. Depuis, tous les mercredis, il transmet sans intimider et partage sans imposer à la maison de quartier Diderot. « Dans ce quartier, l’accès à la culture n’est pas une évidence. Nous accueillons pourtant une cinquantaine de personnes. Comme nous mettons à leur disposition des instruments un peu hors d’âge, j’ai proposé un projet pour pouvoir acheter du matériel neuf », explique celui pour qui cette enveloppe financière donne de l’espoir à tout un quartier.

              • ‡719 votes > ‡6 000  euros

              ET AUSSI… 

              Dix autres projets lauréats 

              Les cinq projets arrivés en tête dans chacun des quartiers de la ville n’ayant pas atteint le montant de 500 000  euros (l’enveloppe allouée au budget participatif), dix autres seront réalisés dans l’année.

              • Courtillières : Courti’bus 
                Mobilité et déplacements 
                • 1 052 votes – 73 000 €
              • Église : Pantin fait sa transition écologique 
                Qualité de vie sur l’espace public 
                • ‡1 028 votes – 100 000 €
              • Église : Installation de composteurs collectifs dans les parcs
                Qualité de vie sur l’espace public  
                • 699 votes – 4 000 €
              • Quatre-Chemins : Le Salon de possibilités
                Qualité de vie sur l’espace public 
                •  ‡623 votes – 20 000 €
              • Quatre-Chemins : Pantin-Méditerranée : des arbres contre la fournaise 
                Qualité de vie sur l’espace public 
                •  ‡614 votes – 7 000 €
              • Église : Souvenir de Pantin 
                Culture et patrimoine  
                • ‡474 votes – 20 000 €
              • Quatre-Chemins : Composteur urbain 
                Qualité de vie sur l’espace public 
                • ‡296 votes – 4 000 €
              • Courtillières : Aide informatique 
                Action sociale-solidarité 
                • ‡274 votes – 5 000 €
              • Mairie-Hoche : Et le soleil pompait !
                Mobilité et déplacements 
                • ‡237 votes – 6 000€
              • Mairie-Hoche : Parking pour deux-roues 
                Mobilité et déplacements 
                • ‡153 votes – 5 000 €


              Plus de détails : https://budgetparticipatif.ville-pantin.fr/app/bp/home