© ville de Pantin 

Culture

Radio porte-bonheur

Publié le

Un grigri dans les oreilles 

Plébiscité par 30 000 auditeurs par mois, Le Grigri a soufflé sa première bougie en juin, à la Cité fertile, lors d’une belle fête qui a réuni plusieurs centaines de mélomanes. Mais qui se cache derrière cet ovni sonore qui chamboule les codes du paysage radiophonique hexagonal ? Rencontre avec les deux fondateurs, deux jeunes Pantinois passionnés de jazz… mais pas que.
Article de Tiphaine Cariou, publié dans Canal n°282, octobre 2019.

La trentaine décontractée, Mathieu Durand, journaliste musical, et Antoine Bos, secrétaire général d’une association de jazz, ont créé Le Grigri au retour d’une virée au Total Refreshment Centre, une salle underground qui sert d’écrin à la nouvelle scène jazz londonienne. « En France, le jazz a tendance à réunir un public d’initiés, pas franchement bigarré. On avait envie de créer un média qui rassemble des gens très différents, et cela grâce au jazz et à ce qu’on appelle ses musiques connexes. Nous voulions apporter une vision un peu décalée de ces styles musicaux qui sont souvent traités dans la presse avec beaucoup de sérieux », explique Antoine Bos. Ainsi est né Le Grigri, une webradio indépendante dédiée au jazz, bien sûr, mais aussi au funk, au hip-hop ou à la soul, en passant par des musiques traditionnelles du monde entier, de l’Afrique à l’Amérique du Sud.

Musiques d'aujourd'hui
Disponibles jour et nuit, les 1 500 titres de la programmation sont des morceaux actuels qui ont tendance à ne passer… nulle part ailleurs. « On essaie de mettre en avant la musique telle qu’elle se crée aujourd’hui et de faire découvrir tous ceux qui ne trouvent pas leur place sur les bandes FM classiques, tels Vincent Courtois ou Théo Ceccaldi, Pantinois lui aussi », ajoute Mathieu Durand.
Outre cette sélection pointue qui ravira tous les amateurs de bonne musique, Le Grigri propose aussi, sur son site internet, du contenu éditorial comprenant des critiques de disques et des podcasts à écouter et à réécouter, notamment des émissions sur le hip-hop africain ou la cumbia brésilienne. Des cartes blanches d’une heure sont aussi accordées aux artistes qui font l’ADN de la radio. En un an, une soixantaine de musiciens se sont déjà prêtés au jeu, du rappeur Rocé au très médiatique Manu Katché. Une occasion idéale pour découvrir leurs morceaux préférés…
Et les créateurs du Grigri ne comptent pas s’arrêter en si bon chemin : une myriade de nouvelles émissions sont dans les tiroirs, dont une session spéciale musiques de film. À bon entendeur…

Écouter la radio sur le web.
Télécharger gratuitement l’application mobile de la radio.

Rejoignez la bande du Grigri

Vous êtes passionné de musique ? Au Grigri, il existe un comité d’écoute actuellement composé d’une dizaine d’auditeurs aux oreilles bien affûtées. Toutes les trois semaines environ, vous aurez à donner votre avis sur une bonne poignée d’albums – soit autant de pépites à découvrir en avant-première – qui intégreront la sélection du « disque de la semaine ».
Pour faire partie du comité d'écoute : legrigriradio@gmail.com