© EPICURIA Architectes 

Éducation

À la rentrée 2021, le nouveau collège Jean-Lolive

Ce sera le premier équipement majeur du site. Mardi 14 janvier, la première pierre du nouveau collège Jean-Lolive a été posée au cœur du futur écoquartier, situé entre la gare RER et les Quatre-Chemins. À la rentrée 2021, 750 élèves profiteront d’un établissement au design épuré.
Article de Christophe Dutheil, publié dans Canal n°280, mars 2020.

Publié le

C’est parti ! Au terme de négociations plus longues que prévu, la ville a pu racheter à la SNCF, fin 2018, le terrain nécessaire à la reconstruction du collège Jean-Lolive, actuellement implanté au 34, rue Cartier-Bresson. Pour rendre possible cette opération, elle a pris à sa charge une partie des coûts de dépollution et d’aménagement des sols et vient de céder, pour un euro symbolique au département (responsable de la construction et de l’entretien des collèges), l’emprise de 10 000 m2 qui accueillera l’établissement dont la construction débute.

Un équipement attendu
Pour Nicolas Menant, principal de ce collège situé aux Quatre-Chemins qui accueille actuellement 520 élèves, la reconstruction de l’établissement qu’il dirige est une nécessité. « Les locaux actuels, vieillissants, nous posent régulièrement des problèmes et nous obligent à effectuer des réparations fréquentes, indique-t-il. Ils sont aussi trop petits pour nous permettre d’absorber dans de bonnes conditions la montée démographique que nous constatons sur la classe d’âge qui fréquente le second degré. À la rentrée 2018, certains élèves qui vivent à proximité ont ainsi dû être scolarisés ailleurs et nous avons même été contraints d’installer des préfabriqués à plusieurs endroits. »

Une capacité augmentée
Une fois reconstruit, le collège Jean-Lolive, imaginé par le cabinet Epicuria Architectes, pourra accueillir 750 élèves, à 500 mètres seulement de son prédécesseur. Doté d’un « vrai » gymnase, cet établissement scolaire flambant neuf, au design soigné et épuré, sera situé au cœur du futur écoquartier, conçu par Est Ensemble et la ville. Cette dernière aménagera d’ailleurs, d’ici à 2021, la voie d’accès qui desservira la structure.

À l’aube d’une mutation
Dans le sillage du rachat de la première parcelle sur laquelle sera implanté le collège, l’Établissement public foncier d’Île-de-France (EPFIF), mandaté par la ville et Est Ensemble, doit cette année conclure un accord avec la SNCF pour l’acquisition de tous les terrains de l’écoquartier. À sa lisière, l’édification du Centre de commandement unifié (CCU) de l’entreprise publique de transport bat son plein. Innovant à plus d’un titre, ce paquebot design de 4 680 m2 ouvrira ses portes en 2022 et permettra la supervision et l’aiguillage de tous les trains circulant vers l’Est.