© iStock

Crise sanitaire

Covid-19 : ouverture d’un centre de vaccination à Pantin

Lundi 18 janvier à 9 heures, un centre de vaccination contre la Covid-19 ouvre ses portes au centre municipal de santé Cornet à Pantin. Ce centre de vaccination est, dans un premier temps, accessible aux personnes âgées de plus de 75 ans et à celles présentant des risques de développer des formes graves de la maladie, détentrices d’une ordonnance. Explications.
Article de Orlane Renou

Publié le

À NOTER
Les faibles quantités de vaccins livrés ne permettent qu'un nombre limité de vaccinations anti-Covid par semaine. Dès maintenant, toutes les plages offertes à la vaccination à partir du 18 janvier et pour le prochain mois ont été réservées. Compte tenu des incertitudes sur l'approvisionnement en vaccins par les autorités sanitaires, il n'est pas possible de proposer des créneaux de réservation supplémentaires. Cependant, dans l'hypothèse de livraisons plus importantes que prévues dans les jours à venir, la Ville de Pantin complètera le dispositif et offrira de nouvelles plages de vaccination. Il est conseillé de surveiller régulièrement le site "Doctolib vaccin Covid 19" afin de pouvoir réserver les dates de vaccination et de rappel. La Ville de Pantin présente ses excuses pour les désagréments générés par cet approvisionnement aléatoire qui n'est nullement de son fait. 


Mardi 5 janvier, Bertrand Kern, maire de Pantin, écrivait à Georges-François Leclerc, préfet de Seine-Saint-Denis, afin de lui faire savoir que « la ville de Pantin se portait candidate pour accueillir un centre de vaccination sur son territoire ». L’objectif ? « Assurer une couverture vaccinale optimale en Seine-Saint-Denis, et plus particulièrement à Pantin. »

Un centre de vaccination dès le 18 janvier

Requête accordée jeudi 14 janvier, date à laquelle le représentant de l’État dans le département dévoilait son plan de « proposition vaccinale ». Dès lundi 18 janvier, Pantin - forte de structures publiques de santé capables de répondre à l’urgence de la situation – héberge l’un des dix premiers centres de vaccination du département, lesquels complètent l’action des sept structures hospitalières proposant déjà les injections.

Comment se faire vacciner ?

Concrètement, l’antenne pantinoise prend ses quartiers  à l’espace Cocteau (en face de l'entrée du CMS Cornet et à côté du centre de dépistage RT-PCR) 12, rue Eugène-et-Marie-Louise-Cornet. Il faut au préalable avoir pris rendez-vous. Ouverte de 9 à 17 heures, du lundi au samedi, elle est destinée à vacciner les habitants de Pantin, Romainville, Les Lilas et du Pré Saint-Gervais et est accessible, dans un premier temps, aux personnes âgées de plus de 75 ans.

Toutes les personnes particulièrement vulnérables (patients sous chimiothérapie, transplantés, atteints d’une insuffisance rénale chronique, souffrant d’une pathologie rare…) qui pourraient développer, en cas de contamination, une forme très sévère de la maladie sont également accueillies. Ces personnes sont prises en charge uniquement si elles sont porteuses d’une ordonnance de leur médecin. Dans tous les cas, la vaccination est intégralement prise en charge par la Sécurité sociale.

Pour bénéficier au plus vite des deux injections à Pantin, il est impératif de prendre rendez-vous dès maintenant. Cette démarche peut d’ores et déjà être réalisée en se connectant au site internet Doctolib (entrée « vaccination Covid-19 »). La réservation d’un créneau horaire est également possible par téléphone au 0 800 009 110 (numéro national) ou au 06 19 25 30 78, du lundi au vendredi de 9h à 12h30.

Et après ?

Fin février, la vaccination devrait être accessible aux plus de 65 ans. À partir du printemps, il est prévu qu’elle soit progressivement élargie à tous, en commençant par les personnes âgées de 50 à 64 ans. À noter que dix autres centres de vaccination ouvriront le 1er février dans le département, et ce, afin d’accompagner cette montée en charge.

L’INFO EN +  : UNE COOPÉRATION LOGISTIQUE
Si l’Agence régionale de santé (ARS) fournit les doses de vaccin - en Seine-Saint-Denis via l’hôpital pivot Robert-Ballanger d’Aulnay-sous-Bois où elles sont stockées -, charge aux territoires qui hébergent un centre de vaccination de mettre à disposition des locaux, des équipements, du personnel soignant et l’assistance administrative nécessaire au bon déroulement des opérations.