© ville de Pantin 

Vie quotidienne

Des conseillers contre la fracture numérique

Pour lutter contre la fracture numérique à Pantin, 2 conseillers spécialisés accompagnent les Pantinois ayant besoin d’aide pour réaliser leurs démarches en ligne. Quant à ceux qui ne disposent pas du matériel nécessaire pour les effectuer, ils ont accès à des ordinateurs au centre administratif et dans les maisons de quartier.
Article de Pascale Decressac, publié dans Canal n°300, octobre 2021.

Publié le

Carole Bournof et Marvin Decampe sont fin prêts pour remplir leur mission : accompagner les usagers ayant besoin d’aide pour utiliser un ordinateur ou effectuer une démarche en ligne. Avant d’accéder à ce poste, Carole était formatrice en bureautique. Marvin, lui, était conseiller clientèle en centre d’appel. Bien qu’aguerris à l’informatique, tous deux ont suivi une longue formation avant de prendre leurs fonctions. « L’accueil du public est nouveau pour moi », précise Carole, motivée par son nouveau rôle, tout comme Marvin, ravi de se sentir utile et d’accompagner les seniors mais aussi… les jeunes. « Ce n’est pas parce qu’on publie sur Instagram qu’on sait envoyer un mail ou réaliser un CV », souligne-t-il.  
Afin de ne laisser personne sur le bord du chemin, les conseillers numériques tiennent des permanences dans les maisons de quartier et au centre administratif. Bientôt, ils proposeront des ateliers thématiques en petits groupes. « Le principal frein est la peur de mal faire », remarque Marvin dont l’une des missions sera de redonner confiance aux usagers et de les accompagner vers l’autonomie. « C’est important car toutes les démarches seront bientôt dématérialisées », ajoute Carole.

Objectif : inclusion numérique

Le recrutement de conseillers numériques est l’un des axes du plan France Relance initié par le gouvernement en 2020, en pleine crise sanitaire. Ces deux postes sont ainsi financés par l’État, mais la ville a souhaité aller au-delà des montants alloués afin de motiver ses recrues dont la mission lui semble essentielle. « La médiation numérique est un métier d’avenir que l’on se doit de reconnaître pour offrir un service de qualité aux usagers », indique Rida Bennedjima, adjoint au maire délégué à la Ville numérique, à la Relation avec les usagers et aux Temps dans la ville.
À noter qu’un poste de chargé de mission vient également d’être créé afin de développer la dématérialisation des démarches administratives et de favoriser l’inclusion numérique.

Ordinateurs en accès libre

Pour les personnes ne disposant pas de matériel, des ordinateurs en accès libre sont dorénavant mis à disposition au centre administratif et dans les maisons de quartier. « La crise sanitaire a souligné une fracture sociale qui s’accompagne souvent d’une fracture numérique. Nous constatons en effet que l’écart s’est creusé entre les populations équipées et autonomes et celles qui manquent de moyens ou de compétences en la matière. L’illettrisme numérique est ainsi une préoccupation majeure de la municipalité », précise Rida Bennedjima, avant d’annoncer la mise en ligne, sur le site internet de la ville, d’une cartographie dédiée. « Elle permet d’identifier et de rendre lisible l’ensemble de l’offre numérique du territoire, qu’elle soit fournie par des structures publiques ou associatives », conclut l’élu.

Pour en savoir plus sur les permanences et les modalités d’utilisation des ordinateurs en libre accès  : se renseigner aux accueils du centre administratif et des maisons de quartier ou consulter le site internet de la ville.