© ville de Pantin 

Citoyenneté

Élections régionales et départementales : mode d’emploi

Dimanches 20 et 27 juin, les Français sont appelés aux urnes afin d’élire celles et ceux qui les représenteront, six ans durant, au sein des conseils départemental et régional. Mais quel est le rôle de ces collectivités ? Comment fonctionnent-elles ? Et comment leurs conseillers sont-ils élus ? Explications.
Article de Pascale Decressac, publié dans Canal n°297, juin 2021.

Publié le

Le conseil régional

Quel est le rôle du conseil régional ?

Le conseil régional contribue au développement économique, social et culturel de la région. Il octroie des aides aux entreprises et intervient en matière d’apprentissage. Il agit également pour la régulation et le développement des transports, la construction et l’entretien des lycées. En matière d’environnement, d’aménagement du territoire et de développement durable, il peut créer des écoquartiers, construire des logements ou financer les filières de recyclage.

Comment est administrée la région ?

La région est administrée par des conseillers régionaux dont le nombre est proportionnel à la population. En Île-de-France, on en compte ainsi 209. Le président et ses 15 vice-présidents forment l’exécutif de l’instance, laquelle se réunit au moins une fois par trimestre pour régler, par ses délibérations, les affaires de la région.

Comment sont élus les conseillers régionaux ?

Les conseillers régionaux sont élus au moyen d’un « scrutin proportionnel à deux tours avec prime majoritaire ». En clair, les électeurs votent pour une liste de candidats. Constituées de sections correspondant au nombre de départements formant la région (huit en Île-de-France), les listes sont paritaires et comportent autant de candidats qu’il y a de sièges à pourvoir. Si aucune liste n’obtient la majorité absolue au premier tour, un second tour est organisé. Celle qui arrive en tête obtient d’emblée 25 % des sièges et le reliquat est attribué en fonction du score obtenu par les formations en lice. Les sièges revenant à chaque liste sont ensuite répartis entre les sections, au prorata du nombre de voix obtenues au sein de chaque département.

Le conseil départemental

Quel est le rôle du conseil départemental ?

Le conseil départemental consacre plus de la moitié de son budget à l’action sociale. Il intervient en direction des enfants et des familles (aide sociale à l’enfance, protection maternelle et infantile, aide aux foyers en difficulté…), des personnes handicapées, des personnes âgées (allocation personnalisée d’autonomie, maisons de retraite) et verse le RSA.
Il construit et entretient les collèges et la voirie départementale. Il dispose enfin d’une compétence partagée avec la commune et la région en matière d’action culturelle, sportive et touristique.

Comment est administré le département ?

Le département est administré par des conseillers départementaux, dont le nombre est, là encore, proportionnel à la population. La Seine-Saint-Denis en compte ainsi 42. Parmi eux, le président et ses 12 vice-présidents. Tous se réunissent une fois par mois pour définir et arrêter les orientations de la politique départementale.

Comment sont élus les conseillers départementaux ?

Chaque canton – il y en a 21 en Seine-Saint-Denis, dont celui de Pantin-Le-Pré-Saint-Gervais – élit un binôme composé d’un homme et d’une femme, appelés à siéger en cas de victoire.
Pour être élu au premier tour, un binôme doit obtenir la majorité absolue des suffrages exprimés et un nombre de voix au moins égal au quart des électeurs inscrits. Dans le cas contraire, seuls ceux ayant obtenu au moins 12,5 % des suffrages peuvent se maintenir au second tour. Si aucun n’atteint ce score (ou si un seul y parvient), les deux binômes arrivés en tête se maintiennent.

Voter en toute sécurité

Les 20 et 27 juin, toutes les précautions sanitaires seront prises pour éviter que la Covid-19 ne se propage.
Si vous allez voter à une heure de forte affluence, l’attente se fera à l’air libre – une jauge maximale étant imposée dans chacun des bureaux de vote de la ville, lesquels seront « doublés » pour accueillir simultanément les deux scrutins. Des coupe-files seront toutefois mis en place afin de permettre un accès prioritaire aux personnes à mobilité réduite.

Une fois entré (masqué, évidemment), des distributeurs de gel hydroalcoolique seront mis à disposition. Un marquage au sol imposera en outre une distance de 1,50 mètre entre chaque électeur et un fléchage indiquera le sens de circulation, et ce, afin d’éviter tout contact entre entrants et sortants. Quant aux assesseurs et agents administratifs présents, ils seront vaccinés ou auront présenté un test PCR négatif datant de moins de 48 heures. Chaque bureau sera de surcroît nettoyé et désinfecté régulièrement. Et, afin d’éviter toute manipulation potentiellement propice aux contaminations, les électeurs sont invités à apporter leur stylo personnel pour émarger.

Autre solution pour limiter les risques : le vote par procuration. Simplifiée, la démarche peut être préparée en ligne depuis le site internet du service public. Une fois rempli, le formulaire devra être apporté avant le scrutin au commissariat de police de votre ville de résidence.