© ville de Pantin 

Culture et patrimoine

La saison culturelle BIS

Puisque les salles de spectacles gardent portes closes, la saison culturelle se réinvente. Avec la complicité des artistes, la ville de Pantin a en effet imaginé une saison parallèle, faite de performances murmurées au creux de l’oreille, d’actions artistiques dans les écoles, de spectacles retransmis en vidéo ou donnés en plein air…
Article de Hana Levy, publié dans Canal n°294, mars 2021.

Publié le

Face à l’annulation des représentations programmées dans le cadre de la saison culturelle, pas question de rester inactif en attendant la réouverture des salles ! « La ville s’est mobilisée pour que les Pantinois retrouvent une offre culturelle gratuite et de qualité, explique ainsi Charline Nicolas, adjointe au maire déléguée aux Cultures, aux Mémoires et aux Patrimoines. C’est également une manière de soutenir les artistes en leur commandant des créations ad hoc. »
Les compagnies à l’affiche cette saison ont donc été invitées à concocter des propositions originales : représentations de poche, par écran interposé ou extraits de spectacles murmurés au téléphone.
Si les artistes se réjouissent de retrouver leur public, l’exercice n’a pas toujours été simple. Ce fut le cas pour la chorégraphe Kaori Ito : « Mettre les mots en danse via le téléphone : quel défi ! » D’autres, comme le conteur Olivier Villanove, directeur artistique de l’Agence de géographie affective, semblent parfaitement à l’aise avec la commande. « La formule du conte se prête particulièrement au tout audio.  Le rapport à la voix, très charnel, apporte un surplus de poésie. » Une programmation parallèle qui est aussi appelée à s’exprimer en plein air, sur l’espace public, dans les jardins, sur les parvis sous la forme de happenings et de manifestations surprises.

Ouvrir le champ des possibles

Née de la contrainte, la saison culturelle BIS a obligé artistes et programmateurs à innover en expérimentant de nouvelles formes de création. Avec à la clé, peut être, une audience élargie. « Puisqu’on fait sortir la culture de ses sanctuaires, nous espérons toucher un nouveau public : celui qui n’ose pas pousser la porte des théâtres », conclut Charline Nicolas.
Lancée début février, cette offre culturelle inédite devrait se prolonger jusqu’à la réouverture des lieux de spectacle.

Toute la saison culturelle BIS sur sortir.pantin.fr.

Artistes au salon

Caser des circassiens dans votre salon, une gageure ? Plutôt un défi. Celui que relèvera Éternels Idiots, un spectacle de cirque initialement programmé le 9 mars qui sera retransmis par vidéo, même jour, même heure, depuis le théâtre du Fil de l’eau. « Difficile de transformer la magie du spectacle vivant en magie de la vidéo, explique Edward Aleman, le fondateur de la compagnie El Nucleo. Pourtant, c’est à nous, les artistes, de transformer ces contraintes en force et de nous réinventer. » C’est promis : d’autres spectacles prévus à l’affiche de la saison culturelle seront retransmis sur vos écrans.
Spectacle familial dès 8 ans.

Retransmis sur sortir.pantin.fr, la page Facebook et la chaîne Youtube de la ville depuis le théâtre du Fil de l’eau le 9 mars à 20.00.

À bonne école

À défaut d’être vus sur les scènes de la ville, les artistes programmés dans le cadre de la saison culturelle enchantent les préaux des établissements scolaires. Et c’est le circassien Juan Ignacio Tula et le ballet hypnotique de son spectacle Instante, initialement prévu en janvier au théâtre du Fil de l’eau, qui a donné le coup d’envoi de la saison culturelle BIS, les 4 et 5 février, devant des CM1 et CM2 de l’école Langevin et des troisièmes du collège Joliot-Curie. « Les conditions de lumière et de sol ne sont pas idéales mais quel plaisir de retrouver ces jeunes si curieux et enthousiastes », s’enflamme l’artiste. D’autres spectacles devraient être prochainement accueillis par les établissements pantinois avec, en prime, un temps d’échange avec les artistes à l’issue de chaque représentation.

Au creux de l’oreille

« Bonjour, je voudrais commander un conteur au téléphone pour jeudi prochain à 20.30 » Une drôle d’idée ? Non ! Un principe. Celui des Rendez-vous à l’œil et à l’oreille. Sur simple réservation, les artistes de la saison vous murmurent au téléphone des contes, du théâtre ou de la danse.
Les chorégraphes Kaori Ito, Delphine Lanson et Louis Gillard s’apprêtent ainsi à mettre en mouvement ce qui danse en nous « au gré des fils invisibles d’une conversation sur nos souvenirs dansés. » Olivier Villanove racontera pour sa part de belles histoires, inspirées de son enfance passée en mer, aux 6-10  ans et adolescents, tandis qu’Amine Adjina et la Compagnie du double déclameront deux textes initiatiques autour de la naissance et de l’enfance, créés spécialement pour l’occasion. Enfin, la compagnie pantinoise Le Githec jouera sur la surprise en récitant un poème tantôt en français, tantôt en arabe, en interprétant des chants et en déclamant des extraits classiques.
En famille (dès 6 ans) ou en solo.

De 10 à 30 minutes, en après-midi ou en soirée.
Gratuit sur réservation, uniquement par téléphone : 01 49 15 41 70, du lundi au vendredi de 14.00 à 17.00.