© ville de Pantin 

Handicap, accessibilité

L’insertion par la restauration

L’Œuvre Falret vient d’installer Le Colibri, son ESAT (Établissement et service d’aide par le travail) dédié aux métiers de la restauration, au sein d’un des bâtiments des anciennes filatures Cartier-Bresson. Derrière les fourneaux, 56 travailleurs en situation de handicap psychique préparent quotidiennement près de 1 000 repas.
Article de Guillaume Gesret, oublié dans Canal n°299, septembre 2021.

Publié le

C’est dans des cuisines flambant neuves que 56 salariés du Colibri, tous en situation de handicap psychique, préparent près de 1 000 repas chaque jour. La brigade du matin embauche dès 6 heures pour honorer les commandes. Les plats  – faits maison avec des produits de saison – sont ensuite livrés à des seniors dans le cadre du portage de repas à domicile ou à des entreprises séduites par la prestation traiteur de l’établissement.
Gérald, cuisinier que l’on croise à la fin de son service, l’assure, un brin satisfait : « Les cuisines de Pantin sont très spacieuses et fonctionnelles. » Cet homme de 43 ans souffrant de troubles obsessionnels compulsifs (TOC) travaille au Colibri depuis 11  ans. « Cet emploi m’a aidé à m’ouvrir et à trouver ma place dans la société. J’ai appris un métier et gagné en autonomie. Auparavant, je vivais chez mes parents. Aujourd’hui, j’ai mon logement, je suis marié et j’ai deux enfants en bas âge. »

Ouverture d’un FabLab en vue
Pour favoriser l’insertion sociale de Gérald et de ses collègues, l’équipe dirigeante du Colibri souhaite s’impliquer dans la vie locale. En juillet et août, l’Esat a ainsi participé à Un été à croquer, une série d’ateliers de confection et de dégustation de repas organisés parc Diderot et au restaurant d’insertion Le Relais. Anne Ratel, sa directrice, précise : « L’objectif est de faire en sorte que nos salariés rencontrent les Pantinois. Ce type d’action permet également de nouer des liens avec les associations et les maisons de quartier. »
Toujours dans le but de s’ouvrir sur la cité, L’Œuvre Falret inaugure ce mois-ci un FabLab dédié à la cuisine. Ce tiers-lieu est destiné à des professionnels ayant besoin d’un espace de travail pour développer leur activité. « Là encore, nous les mettrons en interaction avec les travailleurs en situation de handicap. Car ce seront eux les acteurs de cet espace collaboratif ouvert sur le territoire : ils seront en charge de l’accueil et du nettoyage », conclut Anne Ratel.

  • Pour bénéficier du portage des repas à domicile :  01 56 61 72 72.
  • Pour obtenir des renseignements sur le FabLab culinaire : contacter Muriel Lasson au 06 37 63 75 72.

ZOOM SUR… L’Œuvre Falret  
L’Œuvre Falret est une association reconnue d’utilité publique qui, depuis 180 ans, accompagne des personnes souffrant de troubles psychiques ou en difficulté psycho-sociale. L’institution, qui doit son nom à Jean-Pierre Falret, un médecin du XIXe siècle ayant ouvert la voie à la psychiatrie moderne, accompagne aujourd’hui 3 700 hommes, femmes et enfants au sein de 42 établissements. En cette rentrée, elle poursuit son implantation pantinoise avec l’inauguration de son siège social (hébergeant une trentaine de salariés), d’un organisme de formation, d’une maison d’enfants et d’un FabLab culinaire.