© ville de Pantin 

Culture et patrimoine

Nouvel objet culturel flottant

Publié le

Restez à la pointe pour les beaux jours

Amarrée place de la Pointe depuis fin mai, la péniche Metaxu ouvrira ses portes début juillet. Ce nouveau lieu culturel, pluridisciplinaire, deviendra, à coup sûr, un spot incontournable. Rencontre avec deux des quatre capitaines. 
Article de Anne-Laure Lemancel, publié dans Canal n°279, Juin 2019.

Mardi 14 mai, chantiers navals de Villeneuve-la-Garenne. De nombreuses péniches accolées, en enfilade, subissent liftings et autres travaux de rénovation. Sur l’une d’elles, déjà à flot, deux capitaines. Giulia et Enora veillent sur les aménagements intérieurs et reçoivent des techniciens pour les dernières mises aux normes. Dans moins d’une semaine, l’esquif noir et ocre, pourvu de deux terrasses et d’un joli puits de lumière intérieur, prendra la direction de Pantin pour accoster place de la Pointe, sa destination finale. 

La quête de l’anneau

L’aventure du Metaxu, le nom de ce futur lieu culturel, germe il y a une poignée d’années, d’abord dans la tête de Giulia, programmatrice pour des salles de concerts de la capitale. «  Je convoitais un anneau pour amarrer une péniche à Pantin  »,raconte-t-elle. Son projet ? Fonder un lieu culturel qui lui ressemble et surtout, un endroit qui la joue «  collectif  ». «  Le jour où j’ai obtenu l’anneau, ce graal pour les péniches, tout est devenu concret, se souvient-elle. Mais les amis avec qui je voulais me lancer ont redouté l’envergure du défi.  » Qu’à cela ne tienne : elle cherche d’autres associés. 

De son côté, la Pantinoise Enora, régisseuse de tournées notamment pour Émily Loizeau et Moriarty et créatrice/directrice d’un festival pendant douze ans, rêvait, elle aussi, d’ouvrir son lieu à Pantin depuis quelques années. Elle s’associe avec Pierre-Pascal, directeur de la boîte de production musicale Furax (Steel Pulse, Nosfell…). Les deux croisent la route de Giulia. Lysica, également productrice, finit, elle aussi, par embarquer. 

Sur Le Bon Coin, la bande des quatre déniche la péniche InsideOut, lieu phare des folles nuits liégeoises, bien connu des fêtards du plat pays et, Belgique oblige, pourvu d’un astucieux système de tuyauteries pour acheminer la bière. 

Un lieu à inventer

La programmation, avec une jauge d’un peu moins de 200 places, synthétisera les envies des quatre associés. Elle sera donc pluridisciplinaire : musique, stand-up, conférences, karaokés, brunchs, goûters thématiques… Enora complète : «  On veut aussi que les Pantinois, les associations, les particuliers, s’approprient le lieu en nous proposant des événements.  » 

Et si cette péniche, qui ouvrira ses portes début juillet, devenait le spot idéal pour prendre du bon temps et boire un apéro ? Au vu de la carte – vins naturels, bières locales, softs inventifs et snackings (sandwichs, planches végétariennes, charcuterie, fromage) –, on peut le penser. 
Mais, au fait, ça veut dire quoi «  Metaxu » ?  Les filles sourient : «  Créé par Platon, ce concept philosophique désigne l’intermédiaire, la relation, la distance qui lie deux personnes. Il signifie aussi le chemin, l’entre-deux, la frontière vie-mort. C’est surtout un mot un peu magique, sans connotation précise, qui laisse le champ libre pour inventer une belle et forte identité.  » 

En savoir plus sur la page Facebook de la péniche Metaxu.