© Elodie Esteve 

Solidarité

Petites courses, grand service

En cette période de confinement, qui a vu certains commerces de proximité fermer notamment aux Courtillières et dans le secteur des Pommiers, faire ses courses est devenu un problème pour beaucoup. C’est pourquoi, la ville, certaines associations et même des citoyens réalisent ce geste banal pour les plus fragiles.
Article de Alain Dalouche publié dans Canal numérique / spécial confinement.

Publié le

Dès le 17 mars, la direction de l’Action sociale de la ville s’est adaptée à la nouvelle donne imposée par le confinement, et ce, afin d’apporter une aide adaptée à tous les bénéficiaires du « maintien à domicile », des Pantinois âgés ou souffrant de handicap qui se voient habituellement prodiguer des soins et livrer des repas chez eux. Si les équipes en charge de ce service effectuent dorénavant les courses en lieu et place de ces personnes afin de leur éviter toute sortie inutile, un nouveau dispositif municipal a également vu le jour : les courses solidaires. « Nous répondons aux sollicitations de personnes fragilisées qui ne sont pas bénéficiaires du maintien à domicile et faisons les courses alimentaires ou de médicaments à leur place. Toutes les demandes sont étudiées. Nous avons déjà eu 65 sollicitations », détaille Abdelkhalek Boukhatem, directeur de l’Action Sociale et des Relations avec les Usagers.

Des colis pour rompre l’isolement
En mettant en place le dispositif La Croix-Rouge chez vous, l’organisation non gouvernementale (ONG) a également répondu, dès le 20 mars, à ces nouvelles situations de fragilité qui concernent au premier chef les seniors, les personnes porteuses de handicap et les femmesseules avec enfants. « Cette plate-forme téléphonique vise à atténuer leur isolement. Au départ, les bénéficiaires appellent pour acheter, à bas prix, un colis de produits de première nécessité. Mais cette vente est prétexte à écouter les personnes dans le besoin. Ensuite, chaque antenne locale organise la distribution », précise Mounir Khalil, responsable de l’unité pantinoise.

Entre voisins
Dans les quartiers de la ville, les habitants organisent eux aussi leur propre système de solidarité. Le réseau le plus utilisé pour proposer une aide pour les courses ? Facebook qui, bien sûr, s’ajoute aux affiches apposées sur les vitrines des magasins. « J’ai proposé mon aide pour faire et livrer des courses dans mon quartier, Hoche. Les personnes dans le besoin n’osent pas demander. Mais je sais les difficultés rencontrées lorsqu’on est une mère célibataire avec enfants », explique Siham qui n’hésite pas à compléter les paniers sur ses deniers personnels. Bien sûr, son initiative complète les actions associatives, à l’image du Secours populaire, des Restos du Coeur ou encore du collectif pantinois Solid-19, qui, depuis le début de la crise sanitaire et sociale provoquée par le Covid-19, organisent plusieurs fois par semaine des distributions alimentaires et de produits de première nécessité.

• Pour bénéficier du dispositif Courses solidaires : ccas@ville-pantin.fr 

• Pour bénéficier du dispositif La Croix-Rouge chez vous : 09 70 28 30 00, 7J/7, de 8.00 à 20.00.


La semaine du 4 mai, découvrez un dossier complet consacré aux actions de solidarité mises en place, par la ville, des associations et des citoyens, à la faveur de la crise sanitaire et sociale provoquée par le Covid-19.