© ville de Pantin 

Commerces et entreprises

Tous en terrasse !

Pour tourner définitivement la page du confinement, la création et l’extension des terrasses sont facilitées à Pantin jusqu’au 30 août. De quoi réinvestir son QG préféré et trinquer à la liberté retrouvée.
Article de Tiphaine Cariou, publié dans Canal n°288, juillet - août 2020.

Publié le

Suite à un décret gouvernemental publié fin mai, les commerçants franciliens ont été, pendant la période de déconfinement progressif, autorisés à étendre leur terrasse sur la voie publique et même à en créer une de toutes pièces.
À Pantin, ce sont 2 000 m2 du domaine public qui ont ainsi été investis par ces nouvelles installations qui, exceptionnellement, empiéteront tout l’été sur les trottoirs et places de stationnement. Car, afin de soutenir la reprise de l’activité des bistrotiers, restaurateurs et boulangers, la ville a décidé de faciliter, jusqu’au 30 août, l’intégralité des démarches administratives liées à la création ou à l’extension d’une terrasse et d’exonérer de droits de voirie les établissements dotés d’un espace de consommation extérieur. Près de 60 commerçants ont ainsi créé une terrasse, quand 30 autres ont étendu celle qu’ils possédaient déjà.

L’éclosion de nouveaux espaces
Début juin, une équipe d’agents de la ville est allée à la rencontre des professionnels concernés pour délimiter avec eux les nouveaux emplacements et faire le point sur les mesures sanitaires, périmètres de sécurité, accessibilité et limitation des nuisances sonores. Une armada de règles au service d’un accueil aux petits oignons.
Rue Hoche, Nadia, la patronne du Village, a ainsi créé un petit espace extérieur à l’angle de l’artère : « J’ai tout nettoyé et installé des rosiers. Maintenant, il est possible de déguster un couscous en terrasse, sur l’une des quatre tables », se félicite-t-elle.
À quelques pas de là, rue Victor-Hugo, Le Relais a également joué la carte de la nouveauté en créant une guinguette en lieu et place de son parking : « Ce lieu, que la ville nous a aidés à aménager, va durer tout l’été. On pourra y déguster des grillades au barbecue et des soccas niçoises, mais également assister à des projections de films et à des concerts », explique Belka Kheder, le fondateur du restaurant d’insertion.

Le Village : 53, rue Hoche. Du lundi au vendredi, de 7.00 à 21.30, et le samedi de 7.00 à 17.00.
Le Relais : 61, rue Victor-Hugo. Du lundi au vendredi, de 12.00 à 14.00, et de 17.30 à minuit. À voir jusqu’au 25 juillet : " S’il suffisait de traverser la rue ", une exposition photo de Virginie Pérocheau.