Santé et Prévention

FAQ - Foire aux questions : un masque gratuit pour chaque pantinois

Publié le

Une commande massive de masques en tissu a été passée par la ville de Pantin afin que chaque Pantinois puisse aborder sereinement la phase de déconfinement qui a débuté le 11 mai, suivant les consignes gouvernementales.

Ces masques sont distribués gratuitement à chaque habitant de Pantin.

Il est à noter que le port du masque doit continuer à s'accompagner impérativement des gestes barrières et du maintien de la distanciation sociale, afin de maîtriser l’épidémie de Covid-19 .

LA DISTRIBUTION DES MASQUES par la ville

Combien de masques ont été commandés par la ville ?

138 000 masques sont mis gratuitement à la disposition de la population pantinoise qui s'élève à plus de 55 000 habitants.

Ces masques sont également fournis aux agents de la ville et le cas échéant aux professionnels pantinois non-soignants.

Comment obtenir ces masques gratuits ?

Dans un premier temps, les masques sont distribués par lot de deux, sous film, dans chacune des 28 500 boîtes aux lettres de la commune. Cette distribution respecte strictement les règles d’hygiène indispensables pendant cette crise sanitaire.

Une seconde distribution aura lieu courant juin.

Quand seront-il disponibles ?

Les masques ont été distribués à partir du 6 mai, pour qu'ils soient disponibles dès le début du déconfinement, tel qu'annoncé par le gouvernement.

Pourquoi la distribution des masques dans les quartiers n'a-t-elle pas été faite en une seule fois ? Pourquoi les délais sont-ils aussi longs ?

Toutes les communes de France, et particulièrement en région parisienne, ont fait des commandes de masques. Ce produit n'existait pas avant la crise sanitaire et les entreprises ont dû s'organiser pour assurer la fabrication de millions de masques en très peu de temps.

À Pantin, la municipalité a choisi de faire appel à plusieurs fournisseurs, dont une entreprise locale de vêtements/ textile qui s'est reconvertie dans la fabrication de masques en tissu "grand public". Cette entreprise est confrontée à deux problèmes : la livraison de matières premières (le tissu, les élastiques) et le personnel compétent en nombre suffisant. Il y a parfois des ruptures de production quand les matières premières ne sont pas livrées ou quand le personnel manque.

Depuis la commande de la ville, qui a été réalisée dès mi-avril, l'entreprise Balaban fait travailler ses salariés tous les jours de la semaine et sur des plages horaires très longues pour livrer la ville de Pantin. De la même manière, la ville de Pantin a mis à disposition ses agents pour la mise sous blister des masques. Le distributeur enfin, est présent sur le terrain dès 6h du matin, weekend inclus.

Le distributeur de la ville livre, quartier par quartier, au fur et à mesure de la fabrication des masques qu'elle reçoit du fournisseur. Il n'est pas possible de faire plus rapidement.

Au total, du 6 mai au 17 mai, ce sont 78000 masques qui ont été déposés dans les 28500 boîtes aux lettres de la ville avec un mode d'emploi détaillé. Parallèlement, deux personnes se relaient pour répondre non stop aux questions des usagers sur les réseaux sociaux. Et prennent les coordonnées personnelles de ceux dont les masques ont été dérobés dans les boîtes aux lettres.

Pour rappel, certaines grandes villes du département, comme Montreuil ou Saint-Denis, qui ont choisi de faire fabriquer leurs masques à l'étranger, se sont fait voler leur commande de masques. Certaines villes ont aussi fait le choix de distribuer un seul masque par boîte ou... pas du tout.

Que faire si notre foyer n'a pas reçu assez de masques ?

Pour les familles qui n'ont pas pu se rendre à la distribution complémentaire de masques qui leur était réservée le samedi 23 mai, deux nouvelles dates sont posées. Ces distributions complémentaires permettent d'équiper les foyers de plus de deux personnes, avec un ou plusieurs enfants de plus de 6 ans. Elles se font sur présentation obligatoire du livret de famille et d’un justificatif de domicile de moins de 3 mois (quittance de loyer, facture de téléphone, justificatif CAF / CPAM / impôts).

Les distributions complémentaires se tiendront mercredi 27 et jeudi 28 mai, de 10h à 12h et de 14h à 16h, dans les maisons de quartier de la ville :

  • Quartiers des Courtillières : Maison de quartier des Courtillières - 1, avenue Aimé Césaire
  • Quartier des Quatre-chemins : Antenne Vaillant - 42, avenue Édouard Vaillant
  • Quartiers Mairie-Hoche : Maison de quartier Mairie-Ourcq - 12, rue Scandicci
  • Quartier Église : Antenne du Haut Pantin - 42-44, rue des Pommiers
  • Quartier Petit-Pantin / Les limites : Antenne du Petit-Pantin - 210, avenue Jean Lolive

LES CARACTÉRISTIQUES DES MASQUES FOURNIS PAR LA VILLE

Où ces masques ont-il été produits ?

Plusieurs fournisseurs ont été sélectionnés pour leur capacité à répondre aux attentes en matière de qualité, de tarifs, de capacité de production et de délai de livraison. La moitié des masques commandés par la ville est réalisée par Balaban, société pantinoise de textile.

La ville fournit-elle des masques taille enfant ?

    Il n'y a pas de taille enfant. Les masques ont une taille unique standard. En revanche, la ville a prévu un masque pour tous les habitants à partir de 6 ans utilisable, s'ils le souhaitent, par chaque parent pour son ou ses enfants.

      Quelle protection contre le virus apportent ces masques ?

      Ces masques en tissu 100% coton lavable, dits « grand public », répondent aux normes de l'AFNOR (Association française de normalisation). Les masques distribués en juin sont doublés.

      Il s'agit de masques de protection collective, de catégorie 2, d’une capacité de filtration de 70 à 80 % pour des particules de 3 microns.

      Ces masques sont destinés à prévenir la projection de gouttelettes et leurs conséquences. En complément des gestes protecteurs habituels qui doivent continuer à être rigoureusement appliqués, les masques constituent un moyen de se protéger et de protéger les autres.

      Quelle est la durée de vie des masques ?

      Ils doivent être utilisés au plus durant 4 heures consécutives. Ces masques sont conçus pour 10 utilisations au maximum, 50 utilisations pour les masques distribués en juin.

      L'usage des masques

      Quand dois-je porter un masque ?

      Il n'est pas nécessaire de porter un masque chez soi sauf pour les personnes présentant des symptômes ou cotoyant au sein de son foyer une personne symptomatique.

      Le port du masque est fortement conseillé pour toute sortie à titre personnel et pour exercer une activité professionnelle, à chaque occasion de croiser d'autres personnes en dehors de son foyer.

      Porter un masque est une protection collective qui complète les gestes barrières.

        Comment utilise-t-on ces masques ?

        • Laver le masque avant la première utilisation, de préférence en machine à 60° (30 minutes minimum) puis repasser.

        • Se laver les mains avant de mettre le masque.

        • Limiter l’usage du masque à une seule et même personne.

        • Mettre et ôter le masque par les élastiques sans toucher le masque.

        • Éviter de placer les doigts sur et sous le masque.

        • Utiliser le masque durant 4 heures maximum, dans la limite de 10 utilisations, 50 utilisations pour les masques distribués en juin.

        Comment entretient-on ces masques ?

        • Après utilisation, isoler votre masque dans un sac plastique avant de le laver.

        • Laver le masque après chaque utilisation, de préférence en machine à 60° (30 minutes minimum) puis repasser.

         

        Télécharger le mode d’emploi fourni par le fabricant qui détaille les conditions d’utilisation et d’entretien de ces masques.

        Que dois-je faire d'un masque usagé ?

        Après 10 utilisations d'un même masque (50 utilisations pour les masques distribués en juin), il doit être jeté.

        Afin de lutter contre la propagation du virus et pour préserver une ville propre, les masques, comme les gants ne doivent pas être jetés sur la voie publique.

        Les masques, qui sont des déchets susceptibles d’être contaminés par le Coronavirus, doivent être éliminés dans la filière des déchets ménagers après avoir été stockés pendant 24 heures dans un double sac.

        Télécharger la fiche de recommandations sur la procédure d'élimination des déchets contaminés ou susceptibles d’être contaminés par le Coronavirus

        Informations générales

        Quelle est la différence entre les différents types de masques ?

        Les masques de catégorie 1, à usage des professionnels en contact avec le public

        L’usage de ces masques est destiné aux personnels affectés à des postes ou missions comportant un contact régulier avec le public, notamment les soignants. Ils filtrent au moins 90% des particules émises d’une taille supérieure ou égale à 3 microns

        Les masques de catégorie 2, à visée collective pour protéger l’ensemble d’un groupe

        Ces masques sont destinés aux personnes dans le milieu professionnel ayant des contacts occasionnels avec d’autres personnes ou lorsque le poste ou les conditions de travail le nécessitent.

        Ces masques « grand public » peuvent également être proposés au plus grand nombre à l’occasion de sorties autorisées dans le contexte du confinement, puis du déconfinement.

        Les masques chirurgicaux ou filtrants (FFP2) sont à destination exclusive des personnels soignants.

        Les enfants doivent-ils porter des masques ?

        Selon la déclaration du Premier ministre Edouard Philippe du 28 avril dernier, le port du masque a été statué dans le cadre de leur présence dans les établissements :

        • Enfants en crèche, maternelle ou élémentaire : le port du masque est prohibé, les adultes présents doivent en porter.

        • Collégiens : le port du masque est obligatoire.

        • Lycéens : la question du port du masque est obligatoire au 2 juin.

        En dehors de leur présence dans les établissements, les jeunes enfants peuvent porter un masque. Néanmoins, la durée du port du masque et la compréhension de la nécessité de le porter dépend de l'âge de l'enfant. Le port du masque chez les enfants n'est pas problématique si l'enfant est assez mature pour comprendre pourquoi il doit le porter. Pour les plus jeunes, un accompagnement est indispensable pour le maintien du masque sur le visage de l'enfant.