© ville de Pantin 

Jeunesse

D-Clic : un atelier éducatif pour l’insertion

Installé voie de la Résistance, l’atelier D-Clic accompagne des jeunes placés sous main de justice, afin qu’ils reconditionnent des ordinateurs au profit de personnes qui en sont dépourvues. Zoom sur une action qui favorise l’insertion dans le monde professionnel et permet de lutter contre la fracture numérique.
Article de Guillaume Gesret, publié dans Canal n°296, mai 2021.

Publié le

Sloane, 19 ans, est passé par l’atelier D-Clic après une décision du juge. « J’y suis resté quatre mois, explique-t-il. J’ai appris à remonter un ordinateur pièce par pièce et à installer un système d’exploitation. Cette expérience m’a aussi permis de découvrir le monde du travail, de respecter des horaires et de tirer satisfaction de la tâche bien réalisée. » À l’issue de son passage, le jeune homme a eu envie de se former aux métiers du numérique et s’est inscrit à l’école Simplon. Au cœur du parc de La Villette, il a appris la programmation informatique avant de suivre une formation de robotique.

Se projeter vers l’avenir
Créé en 2010, l’atelier D-Clic dépend du ministère de la Justice. Cette unité propose aux jeunes suivis par les éducateurs de la Protection judiciaire de la jeunesse de se former au reconditionnement informatique et à la fabrication numérique. La plupart du temps, c’est le juge des enfants qui leur a ordonné d’accomplir cette action éducative en milieu ouvert. Manuel Sorin, l’encadrant, prend ainsi simultanément en charge quatre jeunes : « Ils sont en rupture scolaire et familiale, ont parfois commis des larcins… Ici, on les aide à se projeter. »
Chaque année, l’atelier se voit offrir, par des collectivités et des entreprises, près de 200 appareils ayant besoin d’être remis à neuf. À travers cette activité, l’éducateur-bricoleur sensibilise aussi les jeunes aux bienfaits du réemploi. « L’image de l’ordinateur considéré comme plus bon à rien mais à qui on donne une chance leur parle… », conclut Manuel Sorin.

Vingt ordinateurs réparés pour les jeunes Pantinois
L’atelier D-Clic est partenaire de Pantin depuis 2016. Chaque année, il reconditionne 50 ordinateurs qui sont ensuite offerts à des bénéficiaires du RSA accompagnés par le Centre communal d’action sociale.
Le pôle Jeunesse de la ville a également sollicité l’atelier afin de redonner vie à 20 appareils que la collectivité n’utilise plus. Une fois remis à neuf, ces derniers seront distribués à des adolescents motivés et repérés au sein des antennes jeunesse. Élodie Salmon, conseillère municipale déléguée à la Jeunesse, mais également professeure en Seine-Saint-Denis, le constate : « Beaucoup d’élèves ne disposent pas de leur propre équipement à la maison. Ils ont donc des difficultés à suivre les cours à distance imposés par la pandémie. Ce partenariat est donc vertueux à plusieurs titres. D’abord, il est solidaire et contribue modestement à lutter contre la fracture numérique et le décrochage scolaire. Ensuite, il favorise l’autonomie et l’insertion. Enfin, c’est une action écocitoyenne car le reconditionnement de matériel informatique évite un énorme gâchis de ressources. »
Pour obtenir un ordinateur : se rendre dans l’une des quatre antennes jeunesse de la ville, muni d’une attestation sur l’honneur certifiant ne pas posséder d’ordinateur et d’une lettre de motivation manuscrite indiquant l’usage qu’il sera fait de l’appareil et à combien de personnes il est destiné au sein du foyer.

Connaître l’adresse et les coordonnées des antennes jeunesse sur pratique.pantin.fr.