© iStock 

Séjours-vacances

Vacances et familles aide les foyers démunis à partir en vacances

Les vacances se préparent dès maintenant ! C’est pourquoi, depuis le 21 mars, Vacances et familles tient une permanence chaque premier lundi du mois à la Maison de l’emploi pour aider les foyers démunis à s’évader durant l’été. Line Farnault, l’animatrice de l’association, nous en dit davantage.
Article de Guillaume Gesret, publié dans Canal n°305, avril 2022.

Publié le

À quel type de foyers vous adressez-vous ?
Line Farnault : La plupart bénéficie des aides aux vacances de la Caisse d’allocations familiales (CAF), mais beaucoup ne savent pas comment les utiliser. Deux tiers des familles que nous accompagnons sont monoparentales, généralement des mères seules avec leurs enfants. Notre rôle est de les rassurer en amont du voyage en leur donnant des conseils pour bien gérer un budget. Par exemple, nous les orientons vers des locations, comme des mobil-homes ou des appart’hôtels, dans lesquelles elles peuvent cuisiner et donc éviter les additions dans les restaurants. À Pantin, nous avons suivi 31 familles en 2021. Quatorze ont réussi à partir, ce qui représente 55 personnes.

​​​​​​Dans la brochure de votre association, on peut lire que « Les vacances sont un besoin, pas un luxe! ». C’est votre leitmotiv ?
L.F. :
 Tout à fait. Pour une famille, ne pas partir en vacances est souvent synonyme de solitude et de perte de confiance. Certains parents sont tristes, voire culpabilisent, de ne pas pouvoir offrir ce cadeau à leurs enfants. Nous savons aussi que les vacances permettent de se déconnecter du quotidien et de resserrer les liens familiaux. À leur retour, les parents retrouvent de l’énergie et recommencent à faire des projets. Certaines personnes, reboostées, entreprennent de nouvelles recherches pour décrocher un emploi ou une formation.

Concrètement, comment aidez-vous les familles ?
L.F. : Nous les accompagnons lors de rendez-vous individuels à la Maison de l’emploi. Nous partons d’une idée qui devient progressivement un projet. Pour le réaliser, nous levons un à un les freins au départ. En premier lieu, nous les aidons à profiter des aides de la CAF et des chèques vacances délivrés par l’ANCV. Grâce à nos partenariats avec des professionnels du tourisme, nous leur donnons également accès à des tarifs intéressants pour le transport et les hébergements. Enfin, les familles ont la possibilité de payer en plusieurs fois.

L’association s’appuie aussi sur des bénévoles qui retrouvent les bénéficiaires sur les lieux de vacances…
L.F. : Effectivement, nos bénévoles, principalement établis sur la côte ouest, accueillent les familles sur place. Ils vont les chercher à la gare et, durant le séjour, leur proposent des activités sportives, des visites culturelles, la découverte de parcs d’attraction et les accompagnent au supermarché. L’activité de notre association repose aussi sur des salariés et des jeunes en service civique. D’ailleurs, nous lançons un appel aux volontaires qui voudraient assurer des missions en région parisienne...

Informations pratiques :