© ville de Pantin 

Commerces et entreprises

Mélissa BARRETTE

« Le recyclage est à la mode mais, pour moi, c’est juste une démarche sincère et naturelle. »

Publié le

Faire du neuf avec du vieux en visant le zéro déchet : c’est le concept d’Effet 9, une marque de vêtements, accessoires, meubles et bijoux créés par Mélissa Barrette à partir de matériaux récupérés. Mais la Québécoise est aussi à l’origine des FRIPouilles solidaires, une braderie éphémère qui, en novembre et décembre, a proposé, au bénéfice du Secours populaire, des pièces vintages upcyclées.
Portrait de Hana Levy, publié dans Canal n°293, janvier/février 2021.


Pour cette Québécoise qui a grandi sur l’île d’Orléans, Pantinoise d’adoption depuis 15 ans, la récupération est une deuxième nature. « Déjà toute petite, je réparais au lieu de jeter, explique Mélissa Barrette. Nous récupérions le bois des chantiers avec mon père pour fabriquer des meubles. »
Après avoir travaillé comme graphiste, elle part à la découverte de l’Europe. En France, elle tombe amoureuse de son futur mari et le suit à Pantin où elle l’épaule dans la gestion d’In Deco, leur entreprise de rénovation intérieure spécialisée dans les revêtements de sols et de murs. Ensemble, ils habillent les sols d’une école aux Courtillières, de logements sociaux rue Sainte-Marguerite ou encore les murs de particuliers. « C’est à force de récupérer les chutes de nos chantiers et de les transformer que j’ai eu l’idée de créer une ligne à partir de ces reliquats dont personne ne voulait. »

Faire du 9 avec du vieux
L’idée d’Effet 9 germe alors pendant cinq ans. Trois filles et des centaines de ballots de vêtements, bois, PVC et linoléum récupérés plus tard, elle accouche d’une marque d’objets, vêtements et meubles « créés sur mesure, à la demande des clients, à partir de matériaux détournés. » Le gymnase Maurice-Baquet se débarrasse de ses cerceaux de gymnastique ? Mélissa en fait un ciel de lit ! Ses amis lui donnent un stock de jeans ? Elle bricole des manchettes !
Cette touche-à-tout réenchante aussi les vêtements usagés avec des empiècements de macramé, réalise des bijoux en tissu cousus sur des serre-pantalons de vélo et rajeunit, à coups de dalles de caoutchouc colorées, d’anciens bureaux. Toujours prête à coucher une idée sur le papier, Mélissa ne souhaite pas se cantonner à un genre particulier et milite pour la pièce unique avec un seul credo : zéro déchet ! Prête à être lancée en mars 2020, sa marque a été mise à l’arrêt par le confinement. Une pause forcée qui a finalement permis à son projet écoresponsable d’évoluer.

Design au (grand) cœur vert
Choquée par la vision des familles en difficulté massées devant le Secours populaire, Mélissa décide de s’y engager comme bénévole. C’est en découvrant le gigantesque stock de vêtements de l’association que la créatrice lance le concept des FRIPouilles solidaires. L’idée ? Organiser, en novembre et décembre, au sein de sa boutique située rue Méhul, une friperie éphémère et solidaire (une partie des recettes issues des ventes est reversée au Secours populaire) proposant les plus beaux modèles vintages de l’association réinventés par ses soins et enrichie de ses pièces de collection chinées au fil des années. L’occasion pour elle de s’engager davantage et de toucher un public plus précaire. « J’ai trop peur que mes créations soient réservées à des personnes aisées. »  Local, ce design au cœur vert correspond à l’aspiration de décroissance des uns et à la nécessité de recourir à la débrouille des autres. « Le recyclage est à la mode mais, pour moi, c’est juste une démarche sincère et naturelle. »

Informations pratiques :
Ouverture courant 2021 au 32, rue Méhul.
Retrouvez Effet 9 sur FacebookInstagram et par mail : effet9contact@gmail.com