© ville de Pantin 

Saison culturelle

"50 mètres, la légende provisoire" : un spectacle dans l'espace public

Le 16 septembre, le metteur en scène Olivier Villanove nouait un 1er contact avec les élèves de CM1-CM2 de l’école Joséphine-Baker. L’objectif ? Les intégrer à "50 mètres, la légende provisoire", un spectacle sur la place de l’enfance dans l’espace public, créé pour 3 comédiens et 1 bande de marmots. À découvrir le 15 octobre.
Article de Anne-Laure Lemancel, publié dans Canal n°300, octobre 2021.

Publié le

Trois adultes, aux allures de grands enfants, s’adressent ce matin-là à la classe de CM1-CM2 A de l’école Joséphine-Baker : Olivier Villanove, « chef indien » de l’opération ; Dimitri Rizzello, comédien/circassien, et Anouk Ferré, « cheffe des enfants complices », sur le point de s’improviser guides touristiques aux Quatre-Chemins. Avant la balade, Dimitri énonce les règles du jeu : sortir de l’école en « mode camouflage », recouvert d’une « cape d’invisibilité ». Un élève traîne ? Un seul mot de passe : « Ours sauvage ! » Et le comédien de sortir de la classe en une galipette acrobatique…

L’enfant dans l’espace public

Vendredi 15 octobre, les élèves d’Audrey Vigneron joueront dans "50 mètres, la légende provisoire", mis en scène par Olivier Villanove et son Agence de géographie affective. Une pièce de Catherine Verlaguet qui questionne le rétrécissement, au fil des ans, de la zone d’autonomie des enfants dans l’espace public.
Avant le jour J, le « chef indien » et son équipe se donnent pour mission de sensibiliser leur tribu à l’apprentissage de règles, de codes communs… Au menu ? Un travail sur la présence, l’écoute, la posture, le repérage dans l’espace et les futures « missions » à réaliser. Autant d’éléments clés mis en œuvre dès cette première sortie, tandis que les élèves révèlent leurs lieux de prédilection dans le quartier : la Cité fertile, la bibliothèque, le mail de La Chocolaterie, la salle Jacques-Brel… Là, entre deux jeux sur le bitume, ils racontent leurs souvenirs et anecdotes.

Devoir d’émancipation

Polly, Gillou, Adèle, Thubaraka et leurs copains regardent ainsi leur environnement d’un œil neuf. Olivier Villanove les observe, satisfait : « Je veux que la ville devienne leur terrain de jeux et d’aventures. Je considère en effet que mon devoir d’artiste jeune public réside dans leur émancipation. Je dois éveiller leur regard sensible, poétique, politique. La réappropriation de l’espace public fait partie du chemin… »
Durant les deux jours d’intervention de la troupe, les enfants ont pris connaissance de leur texte, essayé les masques du spectacle… et reçu un « calendrier des 50 mètres », contenant une enveloppe à ouvrir tous les trois jours jusqu’aux retrouvailles en octobre pour peaufiner la création.

Informations pratiques :

  • "50 mètres, la légende provisoire"
  • Vendredi 15 octobre à 18.00
  • Déambulation dans l’espace public. Départ donné salle Jacques-Brel, 42, avenue Édouard-Vaillant
  • Gratuit sur réservation au 01 49 15 41 70

ET AUSSI…

Youssoupha intime
Youssoupha, l’une des fines plumes du rap français, s’offre le luxe d’une tournée acoustique. Piano et violoncelle : un écrin précieux pour ses textes d’orfèvre, sertis d’émotions.
> Mercredi 6 octobre, 20.30, salle Jacques-Brel, 42, avenue Édouard-Vaillant
> Tarifs : de 5 à 18 euros

À l’abordage de la littérature !
Dans "Fracasse ou les enfants des Vermiraux", trois adolescents d’un orphelinat s’inspirent du  roman de Théophile Gauthier pour se révolter. Un spectacle plein d’inventions et gonflé d’humour !
> Mardi 19 et mercredi 20 octobre, 20.00, école Sadi-Carnot, 2, rue Sadi-Carnot
> Tarifs : de 5 à 18 euros