Marie Mortier, directrice de la compagnie Fictions collectives © DR 

Culture

Un projet culturel participatif pour les seniors

Anciennement intitulé « Tous les garçons et les filles de mon âge », « Le Bal mémoire », un projet participatif en direction des 60-80 ans, porté par la compagnie Fictions Collectives, a dû s’adapter aux contingences sanitaires.
Extrait du dossier, " Réinventons la culture ! ", réalisé par Anne-Laure Lemancel, Guillaume Gesret et Hana Levy, publié dans Canal n°295, avril 2021.

Publié le

« Toute ma vie j’ai entendu parler de l’âge d’or des Trente Glorieuses. Mais comment transformer la nostalgie de nos aïeux ? », s’interroge Marie Mortier, metteuse en scène et directrice de la compagnie Fictions Collectives, lauréate du tremplin Nouvelles Ondes en 2019 et, qui, récemment, est venue peaufiner sa dernière création au théâtre du Fil de l’eau. « Il me semble, que, pour ouvrir le dialogue des souvenirs, il faut se saisir de leur poésie. J’ai donc choisi les chansons populaires qui, pour moi, sont une clé pour interroger la mémoire collective. » Pour ressusciter ce joyeux passé, Marie Mortier et la chorégraphe Leïla Gaudin proposent, à une cinquantaine d’amateurs, de travailler à partir de dix succès populaires des années 60, un par année, de Dalida à Claude François, en passant par Johnny Hallyday, Françoise Hardy et Joe Dassin.

Salut les copains !
À partir du mois de mai, les participants rafraîchiront ainsi leur mémoire via des expériences d’écoutes téléphoniques « Que vous évoque Twist and Twist chanté par Dalida, ou Love me please love me de Polnareff ? Si vous avez envie de nous prêter vos oreilles, ou de danser par téléphone, contactez-nous ! », lance Marie Mortier. Ces premières rencontres seront suivies d’invitation à danser « en vrai » au cours de temps individuels, puis dans le cadre de bals mémoires, organisés de juin à décembre.
Nul besoin de se réinscrire pour la trentaine de Pantinois qui, il y a un an, avaient foncé tête baissée dans l’aventure. En revanche les nouveaux volontaires sont les bienvenus. Seule condition : avoir entre 60 et 80 ans.