© ville de Pantin 

Sport

Un coach sportif au service des Pantinois

Publié le

Pour se sentir mieux dans sa peau

Depuis la rentrée, un coach sportif encadre, à la maison de quartier Mairie-Ourcq, un groupe de dix femmes en surpoids. Leur challenge : maigrir, reprendre confiance en elles et, pourquoi pas, participer aux prochaines Foulées pantinoises.
Article de Guillaume Gesret, publié dans Canal n°284, décembre 2019.

Saut à la corde, montée de genoux, squats…  Trois fois par semaine, dix Pantinoises âgées de 19 à 35 ans se retrouvent à la maison de quartier Mairie-Ourcq pour une heure et demie d’exercices physiques. Ce programme baptisé Shape your life, littéralement « Façonnez votre vie », a été lancé en septembre par Cheik Fanny, un coach sportif pantinois qui a fondé l’association Ambition Avenir afin de concrétiser son projet. « Je travaille dans une salle de fitness et je constate que les filles en surpoids ne viennent pas ou baissent les bras car la remise en forme proposée n’est pas adaptée. Or, le surpoids a un impact sur la santé mais aussi sur la vie sociale de ces jeunes filles qui s’isolent. J’ai envie de les aider, tout simplement. »
Inès, 21 ans, confirme : « Mon surpoids est devenu un problème central dans ma vie. J’ai une artère bouchée et je suis gênée au quotidien par les regards des gens. Les remarques désobligeantes des garçons m’ont même conduite à interrompre mes études. » Même chose à la salle de sport : « J’ai abandonné au bout d’un mois à cause des regards malveillants. J’étais complexée car je transpire beaucoup. Je ne me sentais pas à la hauteur à côté des filles sveltes et des garçons musclés. »
En intégrant le cours de remise en forme de Cheik Fanny, son ancien surveillant au collège, Inès a rejoint des filles qui ont le même profil qu’elle. Du coup, elle ne se sent pas embarrassée par leur jugement. « Nous avons toutes entre 15 et 30 kilos à perdre. Nous partageons donc les mêmes objectifs. »

Les premiers résultats sont là
Inès et ses partenaires forment une équipe solidaire et bienveillante. Elles ont même créé un groupe WhatsApp pour échanger en dehors des cours. « On s’envoie des messages pour se motiver à venir aux séances des mardi et mercredi soir et du samedi matin, explique Kadiatou, 32 ans. Cheik nous donne aussi des conseils sur l’alimentation. » En l’espace d’un petit trimestre, Inès a réappris à manger. « Et mon moral s’améliore petit à petit, ajoute-t-elle. Je me sens plus légère, je suis dans une bonne dynamique, j’ai même repris les études ! » Même satisfaction du côté d’Ezra, 25 ans, qui ne rate pas un seul cours. « C’est devenu essentiel pour moi de faire du sport, alors que j’ai toujours détesté cela. » Au bout d’un mois et demi, la jeune femme assure qu’elle arrive à monter les escaliers sans être trop essoufflée. « Pour la première fois, j’obtiens des résultats : j’ai perdu 5 kilos et ma silhouette s’est affinée. »

Les Foulées pantinoises en ligne de mire
Au cours de la séance, Cheik Fanny varie les exercices, trouve les bons mots pour maintenir la motivation. « Je fixe des challenges. Par exemple, on élit la miss du mois pour encourager les filles à se dépasser. » Le coach leur a donné un autre défi de taille : participer, en mai prochain, aux 10 kilomètres des Foulées pantinoises. « Je pense qu’elles peuvent y arriver. À raison de trois entraînements par semaine pendant dix mois, elles vont atteindre cet objectif. » Kadiatou fera tout pour être prête le jour de la course. « Je garde un très mauvais souvenir des Foulées. J’y ai participé en CM2 et je n’avais pas réussi à terminer le parcours. Ce sera une revanche pour moi. »  

L’association et son coach sont disponibles pour créer un deuxième groupe composé de mères de famille, âgées de 30 à 50 ans. En savoir plus par mail à ambition.avenir9@gmail.com.