© ville de Pantin 

Jeunesse

Vacances engagées au Cameroun

Publié le

Voyage au pays de la solidarité

Développer une culture de la mobilité chez les jeunes, renforcer leur sens des responsabilités, leur l’autonomie autant que leur fibre citoyenne et solidaire : c’est l’objectif du dispositif Vacances engagées qui s’enrichit cette année d’une nouvelle destination.
Article de Raphaële Kipen, publié dans Canal n°284, décembre 2019.

Cela fait un bon moment que Jeanine, Siriki, Mama, Marcel, Mathéo, Fara et Anissa, âgés de 16 et 17 ans, sont investis dans la vie de l’antenne jeunesse Hoche. C’est d’ailleurs dans ce lieu de rencontres qu’est né Échanges et solidarités au Cameroun, le projet à la faveur duquel ils s’envoleront en avril vers ce pays d’Afrique centrale où ils passeront leurs congés de printemps.
Mais pas question de buller ! Leur projet est en effet estampillé Vacances engagées. Créé l’année dernière, ce dispositif permet de soutenir des initiatives orchestrées par des jeunes, visant à développer le goût de la rencontre, de l’entraide et de la citoyenneté. Le projet de ces adolescents est ainsi financé par la ville à hauteur de 14 000 euros.
« Le groupe, explique Jean-Charles Benthe, responsable de l’antenne jeunesse Hoche, sera confronté à des enfants qui doivent marcher plusieurs kilomètres par jour pour aller à l’école, qui passent leurs journées dans des locaux souvent spartiates mais qui poussent leurs études au maximum et qui sont motivés. À l’issue de ce voyage, les participants doivent se rendre compte qu’ils ont finalement énormément de chance. »
Pour amorcer le dialogue avec la jeunesse locale, quatre courts métrages, d’ores et déjà réalisés par les Pantinois, seront projetés. Préjugés sur les jeunes des quartiers, rapports entre garçons et filles, occupation d’un territoire… autant de sujets, traités avec humour et dérision, qui seront abordés.

Solidarité à Yaoundé, dons à Bafia
À Yaoundé, la capitale, le groupe sera accueilli par une ONG (organisation non gouvernementale) germano-camerounaise, Deutsche Kamerun Hilfe, qui prend en charge les enfants des rues et leur propose des formations de menuiserie et de couture.
120 kilomètres plus au nord, leur escale à Bafia leur permettra de partir à la rencontre de lycéens de leur âge. Dans cette ville, ils livreront également, à une école d’infirmières et à une école élémentaire, les fournitures scolaires et informatiques qu’ils ont déjà commencé à collecter. « C’est une chance, que tout le monde n’a pas, de pouvoir voyager et d’apporter son soutien à d’autres. J’ai hâte de pouvoir apprendre de nouvelles choses en rencontrant une culture différente », assure Siriki qui partira également les poches pleines de graines, son groupe ayant rendez-vous avec un collectif de femmes agricultrices auxquelles il souhaite apporter des moyens techniques pour envisager la création d’une coopérative agricole.
Le périple s’achèvera dans la station balnéaire de Kribi pour un repos bien mérité. Et c’est promis : à leur retour, les jeunes participants offriront à tous les Pantinois une restitution vidéo de leur expérience.

Plus d’infos sur les Vacances engagées : renseignements sur le site internet de la ville, pages antennes jeunesse et Lab’.