© ville de Pantin 

Environnement

La nature en ville avec la Cité fertile

Ouverte à l’été 2018 à Pantin, la Cité fertile est un formidable terrain d’expérimentation pour qui veut réintroduire la nature en ville.
Extrait du dossier, " La nature en ville ", réalisé par Guillaume Gesret, publié dans Canal, n°294, mars 2021.

Publié le

En réunissant des acteurs de la transition écologique, des associations et des établissements scolaires de la ville de Pantin, la Cité fertile s’impose aujourd’hui comme un modèle à l’échelle de la région parisienne.

Comment amener la nature dans une friche industrielle ? Voilà la question qui taraude Philippe Pigier, paysagiste et expert en agro-écologie urbaine, depuis que l’équipe de la Cité fertile l’a sollicité, il y a bientôt trois ans. « C’est un défi que de faire pousser des arbres, des fruits et des légumes sur une parcelle d’environ un hectare où la terre était morte. Il a fallu reconstituer les sols avec du compost, repenser l’infrastructure verte, imaginer des bassins pour recréer une biodiversité, notamment aquatique… » Il est vrai qu’auparavant, seuls les pigeons s’aventuraient dans cette zone. Aujourd’hui, mésanges et rouges-gorges en ont fait leur terrain de jeu, certainement attirés par les 250 variétés de plantes, d’arbres et de fleurs différentes qui s’épanouissent avenue Édouard-Vaillant.

Plantons ensemble
Philippe Pigier, qui se décrit comme un « faiseur », expérimente avec l’aide d’habitants et d’associations dans une « démarche cohérente et globale ». « Ce qui m’intéresse, c’est de ramener la nature dans une friche industrielle située dans un quartier très dense et populaire. Nous ne voulons surtout pas d’un lieu élitiste. Au contraire, nous accueillons et nous associons tous les habitants de la ville », martèle-t-il.
Cette année, par exemple, quatre classes de CE1 et CM1 de l’école Sadi-Carnot se familiarisent avec les enjeux de la transition écologique en suivant les activités pédagogiques proposées par l’association La Sauge. « Nous apprenons aux enfants à s’occuper d’un potager et à comprendre le principe de la biodiversité », résume Christophe Zozine, son responsable pédagogique. « On a semé des graines et observé à la loupe des vers de terre, qui sont des auxiliaires de culture, et des limaces qui sont à classer parmi les ravageurs », complète Louison, élève de CM1, qui a parfaitement retenu la leçon. Et son enseignante, Yveline Brighenti, s’en réjouit : « En passant par l’expérimentation, les enfants acquièrent naturellement des connaissances. Tous les points évoqués par l’intervenant – la biodiversité, la place des animaux dans le milieu naturel… – font écho au programme de sciences défini par l’Éducation nationale. »

Vivement le printemps !
Au printemps, ces élèves, comme tous les Pantinois, découvriront les ruches et le poulailler récemment installés. Tous pourront également déposer leurs déchets verts dans le composteur public et profiter de la serre horticole où seront proposés de nouveaux ateliers gratuits.

Informations pratiques :
14, avenue Édouard-Vaillant.
Les espaces extérieurs de la Cité fertile sont actuellement ouverts au public du lundi au dimanche de 10.00 à 17.30.