Les sheds © ville de Pantin 

Patrimoine

Le quartier des Quatre-Chemins et son patrimoine

Dans le quartier des Quatre-Chemins à Pantin, l’ancienne filature Cartier-Bresson et les bains-douches sont en pleine réhabilitation. Découverte de ces deux lieux historiques et patrimoniaux.
Extrait du dossier "Là où dialoguent patrimoine et modernité" réalisé par Pascale Decressac, publié dans Canal n°299, septembre 2021.

Publié le

Aux sheds, petite enfance et culture filent le parfait amour

Nouvelle vie
Si une partie importante du site a été démolie dans les années 60 pour la construction de tours de logements, les sheds, ces bâtiments en brique rouge aux toits en dents de scie, ont été épargnés. Bien que n’étant pas classés à l’inventaire des monuments historiques, ils sont répertoriés par la ville comme bâtiments remarquables et sont l’un des derniers vestiges de l’âge d’or industriel que connut Pantin. « Donner une nouvelle vie à un tel lieu était très inspirant », assure Maud Caubet, l’architecte en charge du projet, qui souligne : « Réhabiliter cet endroit était bien moins onéreux que le détruire pour en concevoir un nouveau. »
Parmi les sept trames du bâtiment, deux ont été supprimées pour créer un grand parvis. La charpente et les poteaux intérieurs en acier ont été conservés, les verrières remplacées et le mur borgne faisant face au parc percé d’une grande baie vitrée. La brique rouge caractéristique des sheds ne couvrant pas l’ensemble du bâtiment, la façade donnant sur le parc a été recouverte d’un parement gris charbon qui rappelle le matériau originel sans toutefois le singer. « Cette mixité forme une transition nette entre l’ancien et le moderne », affirme Maud Caubet.

Nouveaux usages
D’ici la fin de l’année, les 400 m2 des sheds seront occupés aux deux tiers par un espace culturel de résidence d’artistes et d’exposition. Le tiers restant abritera un relais petite enfance. Ouvert sur le parc Diderot, ce dernier accueillera les parents et les assistantes maternelles pour les informer au sujet des modes d’accueil et les épauler dans leurs pratiques éducatives. Les deux structures communiqueront via une cloison vitrée permettant aux familles de s’imprégner de culture.

Réhabilitation verte pour les bains-douches

 

En emménageant dans les anciens bains-douches municipaux, la crèche parentale Jolis mômes disposera, dès cet automne, de locaux plus spacieux et redonnera vie à un équipement emblématique de la période dite « hygiéniste ».

« Cela faisait 17 ans qu’ils n’étaient plus utilisés ! », souligne l’architecte Delphine Bassinet, en désignant les bains-douches dont elle supervise la réhabilitation. Construits en 1924 par l’architecte communal Letailleur, ils sont peu à peu désertés quand les logements se dotent du confort moderne. Jouxtant la maison de quartier des Quatre-Chemins, ils restent l’un des emblèmes de la politique hygiéniste menée, dans l’entre-deux-guerres, par Charles Auray, premier maire socialiste de l’histoire pantinoise.
La crèche parentale Jolis mômes, installée quai de l’Ourcq, cherchait de son côté des locaux plus spacieux pour accueillir davantage d’enfants. En lisière du futur écoquartier, les anciens bains-douches – appartenant toujours à la ville – sont apparus comme le lieu idéal… même s’ils avaient besoin d’un sérieux coup de jeune. « Notre ligne directrice a été de réemployer au maximum les éléments existants », assure Delphine Bassinet. La façade a en outre été nettoyée, les fenêtres élargies et abaissées et une extension ajoutée.
Exemplaire d’un point de vue environnemental, notamment grâce à l’utilisation de matériaux biosourcés et à la création d’un système de rafraîchissement naturel par évaporation d’eau, le chantier a reçu la médaille d’argent de la démarche Bâtiments durables franciliens. À l’automne, la crèche parentale Jolis Mômes emménagera dans ce nouvel espace qui pourra accueillir six enfants de plus.

Retrouvez les autres articles du dossier "Là où dialoguent patrimoine et modernité", publié dans Canal n°299, septembre 2021 :
> "Pantin, là où dialoguent patrimoine et modernité"
> "Au coeur des rénovations du patrimoine pantinois"
> "La grande halle Pouchard, un patrimoine d'exception à Pantin"