CRI-Logistique © ville de Pantin 

Emploi

Les femmes dans le monde du travail

Dans le monde du travail, les femmes sont souvent les plus précaires. Découvrez l'entreprise CRI-Logistique et l'association Rê'Velles, où parité et insertion sont les maîtres-mots.
Extrait du dossier " Mobilisation générale pour l'emploi " réalisé par Christophe Dutheil, Guillaume Gesret, Hana Levy et Anne-Laure Lemancel, publié dans Canal n°290, octobre 2020.

Publié le

L'entreprise CRI-Logistique

Créée en 2016, l’entreprise d’insertion CRI-Logistique, où sont notamment stockées les denrées issues de collectes alimentaires, a réussi le pari d’une parfaite parité dans ses équipes. Pour cela, elle ne lésine pas sur les moyens.

Au sein de Croix-Rouge Insertion Logistique, une entreprise pantinoise qui accompagne le retour à l’emploi de 40 personnes qui en sont très éloignées, Morgane, Sylvie ou Darelle sont chauffeuses-livreuses, caristes ou encadrantes. « Des métiers d’hommes dans l’imaginaire collectif », déplore Vianney Prouvost, son directeur. « Mais aujourd’hui, insiste-t-il, toutes les tâches réputées difficiles et physiques sont assistées électroniquement. On peut manipuler des charges de 3 tonnes avec le pouce et l’index. » Malgré tout, il peine encore à recruter des femmes. « Et pourtant, il y a des postes à pourvoir… »
Alors, pour prouver que la logistique n’est pas un métier exclusivement masculin, tous les moyens sont bons avenue du Général-Leclerc : lutte contre le sexisme au travail, emplois dédiés aux mères isolées, formations pour que les salariées obtiennent le permis Caces et deviennent caristes… Avec l’association Elles bougent, qui œuvre pour attirer les jeunes filles dans les filières techniques, et dont une cadre de l’entreprise est marraine, CRI-Logistique organise également des journées d’information. Combinaison gagnante pour l’entreprise qui, il y a un an encore, employait seulement trois femmes et en compte aujourd’hui une quinzaine.
 
Pour rejoindre les équipes de CRI-Logistique :  
S’inscrire sur la plateforme inclusion.beta.gouv.fr ou envoyer CV et lettre de motivation à recrutement.logistique@croix-rouge.fr

Harmonie Lopes, première de cordée

Embauchée à 21 ans comme chauffeuse-livreuse chez CRI-Logistique, Harmonie Lopes est, à 24 ans, à la tête d’une équipe de 10 hommes. Zoom sur un parcours d’insertion réussi.

Lorsqu’Harmonie Lopes entre en insertion chez CRI-Logistique, cette jeune femme de 21 ans a un CAP de mécanique en poche et la rage au ventre. « J’étais la seule fille de ma promotion et certains profs avaient parié que je n’obtiendrai jamais mon diplôme. » Mère isolée à 18 ans, Harmonie fait d’abord ses armes dans un garage, « un milieu exclusivement masculin, ça forge le caractère ! ». Puis CRI-Logistique l’embauche comme chauffeuse-livreuse. « Ils m’ont donné ma chance alors que je venais juste d’obtenir mon permis et n’avais aucune qualification. » Depuis, c’est elle qui donne leur chance aux chômeurs de longue durée, aux personnes précaires et aux migrants embauchés et suivis par l’entreprise.

Gravir tous les échelons
Dans l’entrepôt installé au sein de Pantin logistique, Harmonie Lopes gravit en effet tous les échelons : de chauffeuse, elle passe préparatrice de commandes, avant de devenir encadrante technique de réception et d’expédition de palettes. Un poste à responsabilités dans cet entrepôt de 6 000 m2. En juin 2018, elle obtient son premier CDI. Une belle promotion qui la conduit, à tout juste 24 ans et dans un secteur réputé très masculin, à diriger une équipe de 10 hommes âgés de 35 à 50 ans. « Surtout, grâce à ce CDI, j’ai pu trouver un appartement. Moi qui élève seule deux jeunes garçons, je peux enfin mener une vie décente. »  

De l’insertion à l’Elysée
Le 10 septembre 2019, à l’occasion de la remise du Pacte d’ambition pour l’insertion par l’activité économique, Harmonie a même rencontré le président de la République. Devant lui et Muriel Pénicaud, ancienne ministre du Travail, elle présente sans ciller son parcours et en impose par sa force tranquille. En un tournemain, elle démontre toute l’utilité de l’insertion. Une reconnaissance pour les parcours exemplaires comme le sien.
Aujourd’hui, Harmonie projette de se former à l’ingénierie logistique pour devenir un jour directrice et gérer une grosse équipe. « Il n’y a pas de fatalité. Tout le monde peut trouver sa place dans le monde professionnel », affirme celle dont le credo « Ce n’est pas parce qu’on ne sait pas faire qu’on n’est pas capable de le faire » est devenu la devise de CRI-Logistique.

L'association Rêv’Elles leur donne des ailes

Hébergée au MediaLab93, l’association Rêv’Elles œuvre à l’insertion professionnelle des jeunes femmes issues de milieux populaires.

Frappée par le manque de confiance en elles et l’autocensure qu’elle observe chez les jeunes filles des quartiers prioritaires, Athina Marmorat, une consultante en innovation pédagogique, a eu l’idée, en 2013, de créer une association pour les aider à prendre les rênes de leur projet professionnel et à croire en elles. « Nous aidons ces jeunes femmes à élargir leur horizon, à déconstruire les stéréotypes et à identifier leurs compétences. Nous cherchons également à les inspirer grâce à des femmes aux parcours pluriels. Nous voulons faire en sorte qu’elles deviennent actrices de leurs choix, loin de tout déterminisme », explique Athina Marmorat.
Chaque année, 210 jeunes filles sont ainsi accompagnées pendant 9 mois par l’association. Au menu du programme Rêv’Elles Ton Potentiel : coaching individuel et collectif, rencontres avec des professionnelles, immersion en entreprise… L’association, qui compte 12 salariées et de nombreux bénévoles, vient d’être labellisée par l’ONU France et s’apprête à s’implanter dans d’autres villes, notamment à Lyon. De quoi révéler de nombreux potentiel(le)s !

Rêv’Elles - MediaLab93
140, avenue Jean-Lolive
Renseignements par téléphone 01 40 35 24 82 ou sur le site internet de l'association.