© ville de Pantin 

Transport

L'innovation monte à bord

Publié le

Un équipement de pointe aux Quatre-Chemins 

La SNCF a posé, cet été, les premières pierres d’un Centre de commandement unifié - Commande centralisée du réseau (CCU-CCR) innovant. Regroupant deux bâtiments jusqu'alors distincts, il doit faciliter la supervision du RER E et de toutes les lignes de train qui circulent vers l’Est. Zoom sur un équipement appelé à être pleinement intégré au futur écoquartier.
Article de Christophe Dutheil, publié dans Canal n°282, octobre 2019.


Exit l’ancienne gare de marchandises voisine de la Cité fertile. Cet été, ses bâtiments ont été détruits, ses vieux éléments de charpente récupérés pour construire une serre, tandis que les 700 m3 de pavés de sa cour ont été confiés à la ville qui les réutilisera prochainement pour des aménagements de l’espace public, notamment au sein de l'écoquartier.
Ces terrains, appartenant à la SNCF, pourront ainsi accueillir, d’ici à septembre 2020, un bâtiment design et ultrasécurisé d’une surface de 4 680 m2. L’édifice, conçu par le cabinet d’architectes Scape, associé au paysagiste Après la pluie, ressemblera à un long monolithe. Les concepteurs précisent que les lames de schiste habillant les façades  coiffées de toitures végétalisées évoqueront « les faisceaux ferroviaires » et conféreront à l’ensemble « la force plastique d’une façade urbaine ». Deux blocs de cuivre émergeront de l'ensemble. La salle d’exploitation et les locaux techniques, stratégiques pour la SNCF, se situeront au centre, sur deux niveaux, entourés de patios arborés.

Un équipement tout-en-un
Ouvert 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7, le CCU sera opérationnel en janvier 2022, à l’issue de 15 mois de tests, pour la commande centralisée du réseau de Paris-Est. Il sera ensuite mis sur les rails fin 2024 pour tout ce qui touche à la gestion du futur tracé du RER E – depuis Chelles-Gournay et Tournan, à l’est, jusqu’à Mantes-la-Jolie, à l’ouest (voir encadré). À terme, l’ensemble devrait employer environ 500 salariés.

D’un point de vue technique, ce centre sera doté d’outils d’exploitation dernier cri. Il regroupera à la fois le contrôle des postes télécommandés, la régulation des lignes desservant les gares de l’Est et Saint-Lazare, les centres opérationnels des lignes E, P, L et J du Transilien, l’information voyageurs, la régie du tunnel d’Eole et la supervision de l’alimentation électrique. Selon une porte-parole de la SNCF, il aura, en outre, pour originalité de « réunir la régulation et la commande des postes d’aiguillage», dont les nouveaux modèles sont compatibles avec la commande à distance.
Quels bénéfices pour Pantin ? La construction d’une passerelle qui, dès 2021, reliera le CCU à la gare. D'abord accessible aux employés, elle le sera, dans un second temps, aux passagers munis d’un titre de transport. De quoi contribuer à désenclaver le quartier des Quatre-Chemins qui souffre historiquement de son isolement du reste de la ville du fait, justement, de l’important faisceau de voies ferrées présent à cet endroit.

Eole poursuit son chemin

La ligne E du RER, qui chemine actuellement entre Saint-Lazare et Tournan/Chelles-Gournay, rejoindra Nanterre-La-Folie en 2022, puis La Défense et Mantes-la-Jolie à partir de 2024.
D’ici là, cette ligne accueillera des rames de nouvelle génération. D’une grande capacité – elles proposeront deux niveaux –, elles bénéficieront d’un nouvel éclairage, de fauteuils plus larges et de ports USB.