Nouvel immeuble rue Hoche © DR 

Urbanisme

Les projets urbains 2021 - quartiers Mairie-Hoche et Église

2021 est synonyme, à Pantin, de livraison, de poursuite et de démarrage de nombreux projets urbains. Les quartiers Mairie-Hoche et Église se verront, notamment, pourvus de nouveaux immeubles et de la réhabilitation de l'Église Saint-Germain-l’Auxerrois.
Extrait du dossier, " Les projets urbains qui feront 2021 ", réalisé par Frédéric Fuzier, publié dans Canal n°293, janvier/février 2021.

Publié le

Quartier Mairie-Hoche

Le neuf rencontre le réhabilité

Cœur de ville : la rue Hoche s’étoffe

En plein centre-ville, un nouvel immeuble tout de briques vêtu s’apprête à accueillir ses premiers habitants. Réunissant, sur une surface au sol de 3500 m2, 106 logements sociaux, un parking public en sous-sol de 120 places et 730 m2 de commerces en rez-de-chaussée, le bâtiment abritera, dans un premier temps, un magasin de vrac bio, une chocolaterie et un restaurant proposant de la street food. D’ici quelques mois, un poissonnier et un pâtissier pourraient rejoindre ces enseignes.
De l’autre côté du passage Roche, élargi pour l’occasion comme la rue Hoche, le pavillon de la place Olympe-de-Gouges s’apprête à être reconverti en restaurant-bar, un lieu culturel multicarte où seront programmés des concerts, des soirées dansantes ou encore des expositions. Tout en conservant son architecture typique en meulière, l’édifice s’habillera d’une terrasse couverte de 75m2 donnant à la fois sur la rue Hoche et la place Olympe-de-Gouges. Les travaux commenceront en mai pour une durée de dix mois environ.

Projet également financé par le Conseil départemental de Seine-Saint-Denis.

Îlot 27 : l’aventure, c’est l’aventure !

Un parcours aventure conçu pour l’escalade et les acrobaties : c’est peu dire que l’ancienne friche située derrière le square du Grand-Auger est à l’aube d’une importante métamorphose. À l’automne 2021, ponts de corde et cabanes perchées y côtoieront des massifs arbustifs et 18 nouveaux arbres. Les travaux débuteront en mars et dureront huit mois environ.
À noter que la ville présentera cette année un projet amendé pour la requalification de la dalle de l’Îlot 27, et ce, afin d’obtenir une augmentation du financement de l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru).

Projet également financé par le Conseil régional d’Île-de-France et la métropole du Grand Paris.

Hôtel de ville : couleurs d’origine

Entamé au printemps 2020, le chantier de rénovation de l’hôtel de ville, bâtiment inscrit au titre des monuments historiques, se poursuit. Cette remise à niveau esthétique et énergétique comprend le ravalement des façades, qui retrouveront leur couleur crème d’origine, le changement de la toiture en ardoise, la réfection de la charpente et l’isolation du plancher des combles. Sans oublier la touche finale : une nouvelle mise en lumière, la rénovation du parvis et de la clôture d’enceinte. Fin des travaux prévue mi-2021.

Projet également financé par le Conseil régional d’Île-de-France.

Conservatoire et piscine : sport et culture bientôt réunis

Financés à parts égales par Est Ensemble et la ville de Pantin, la rénovation complète de la piscine Leclerc, qui accueillera également un bassin supplémentaire ainsi qu’une salle de sport, et la construction du nouveau conservatoire s’achèveront en septembre 2022.
D’une surface de 5200 m2, répartis sur trois niveaux, l’établissement dédié à l’enseignement de la danse, de la musique, du théâtre et des arts plastiques pourra accueillir 1800 élèves et sera accessible depuis un grand parvis. Les deux bâtiments seront, quant à eux, reliés par une galerie vitrée donnant sur un espace vert.

Projet également financé par le Conseil régional d’Île-de-France, la métropole du Grand Paris et l’Agence nationale pour le sport.

Quartier Église

Le grand mix

Green Sheds : Mixité totale

«  Pour Green Sheds, notre ambition était de reproduire cette mixité propre à Pantin. Nous avons ainsi conçu cet ensemble pour que les résidents, les salariés, les artisans et les commerçants puissent y cohabiter  », explique Lucas Narboni, responsable du développement d’OGIC, le promoteur qui porte le projet.
Rue Paul-Bert, ce programme immobilier, mixant réhabilitation et construction, accueillera ainsi des logements sociaux et en accession à la propriété, le siège social de la maison de prêt-à-porter Majestic Filatures et des commerces. Une crèche départementale de 55 berceaux pourrait compléter l’ensemble.
Afin de valoriser le patrimoine industriel de cet îlot, une partie des toits en dents de scie qui le composent sera réhabilitée. Green Sheds aura également une forte orientation environnementale, autant dans les matériaux choisis pour sa construction (bois et briques de récupération), que dans la manière de chauffer les futurs bâtiments (biomasse et récupération de chaleur). Le permis de construire devrait être déposé courant 2021 et le programme livré d’ici à 2024.

D’un mur à l’autre : le bien manger a son adresse

À l’angle des rues Candale et Méhul, sur une emprise de 3 182 m2, un immeuble de 17 logements en accession à la propriété et des commerces, dont une épicerie bio et une boulangerie pédagogique, verra le jour en 2024. Jouxtant ce bâtiment, une école internationale de gestion hôtelière et de restauration proposera des cursus où les élèves mettront en pratique leurs connaissances au sein d’un restaurant d’application ouvert à tous et… sur un toit où pousseront des fruits et légumes. Le permis de construire de cet ensemble immobilier, lauréat de l’appel à projets Inventons la métropole du Grand Paris 2, sera déposé en mars.

TZen 3 : La métamorphose de Jean-Lolive

Projet initié et financé par le département de la Seine-Saint-Denis, la Région et l’État, le chantier du TZen 3, cette ligne de bus qui circulera sur une voie réservée entre la porte de Pantin et Les Pavillons-sous-Bois, devrait débuter cette année avec le déplacement des réseaux d’eau et d’électricité. Suivra, en 2022, le comblement des deux tunnels souterrains qui débouchent sur le carrefour Raymond-Queneau. L’avenue Jean-Lolive sera ensuite complètement métamorphosée afin d’accueillir, fin 2024, les bus électriques.

Pour plus d’informations sur l’avancée du projet du TZen 3, consulter l'article " Les mobilités douces à Pantin : pistes cyclables et ligne de bus TZen 3 ".

Église Saint-Germain-l’Auxerrois : réhabilitation du lieu de culte

Le plus ancien monument de Pantin, l’église Saint-Germain-l’Auxerrois, construite en 1633, retrouvera, dès 2022, sa couleur blanche et son toit de tuiles d’origine. Autour du bâtiment, de nouvelles annexes et un cheminement habillé d’une vigne et d’espaces verts seront créés. L’intérieur profitera également d’un réaménagement complet avec, notamment, le remplacement des baies vitrées. À noter que, pour mener à bien ces travaux, l’édifice fermera ses portes à partir du 4 janvier, et ce, jusqu’à la fin de l’année 2021.

Projet également financé par la Direction régionale des affaires culturelles et le Conseil régional d’Île-de-France.