© ville de Pantin 

Logement

Rue Hoche : 106 logements sociaux et 1 parking public

Rue Hoche, entre la rue du Congo et la place Olympe-de-Gouges, 106 logements sociaux s’apprêtent à accueillir leurs occupants. Un parking souterrain et des commerces compléteront l’ensemble.
Extrait du dossier "Le coeur de ville bat plus fort", Pascale Decressac, Frédéric Fuzier et Guillaume Gesret, publié dans Canal n°302, décembre 2022.

Publié le

Des logements sociaux

Dernière opération de l’aménagement de la ZAC du centre-ville, le Lot A accueillera, dès le début de l’année prochaine, ses premiers habitants. La taille des logements, tous gérés par le bailleur social ICF La Sablière, y varie du T2 au T4. Parmi eux, 5 % ont été conçus pour accueillir des personnes à mobilité réduite.
Si tous les occupants rempliront les conditions pour bénéficier de loyers modérés, divers profils se côtoieront : 30 % des appartements seront habités par des locataires disposant de revenus insuffisants pour se loger dans le privé mais trop élevés pour obtenir un logement social (PLS/PLI) ; 50 % seront réservés à des habitants remplissant les critères pour bénéficier d’un logement à loyer modéré (PLUS) et 20 % seront attribués à des personnes en situation de grande précarité (PLAI).
En sous-sol, l’immeuble sera équipé de 176 places de parking : 56 réservées aux résidents et 120 accessibles à tous. Les rez-de-chaussée seront par ailleurs dotés de surfaces commerciales.

Beau, facile d’entretien et économe
Quant à l’immeuble en tant que tel, il s’intègre parfaitement au quartier, et ce, grâce à sa façade de briques. «  Il nous a semblé évident d’employer ce matériau pour que le bâtiment soit en phase avec son environnement immédiat, explique Aline Harari, l’architecte. Nous avons également utilisé un bois biosourcé provenant de Savoie pour la confection des fenêtres et de certaines parties des balcons notamment.  »
Outre l’aspect esthétique, les briques maçonnées de 11 centimètres d’épaisseur utilisées assurent une parfaite isolation thermique. C’est d’ailleurs l’un des critères qui a poussé la Semip, en charge de la construction de l’ensemble, à choisir ce projet architectural. «  Grâce à son enveloppe, le bâtiment est économe en énergie et ne demande pas d’entretien  », précise Caroline Hachem, responsable du pôle Maîtrise d’ouvrage au sein de la société d’aménagement de Pantin.
Outre un espace vert collectif en son cœur et des jardins privatifs en rez-de-chaussée, tous les logements du Lot A sont dotés de balcons ou de terrasses. Certains sont même agencés en duplex.

Ils vont habiter le Lot A...

Micro-trottoir

Sarah, 30 ans
«  Je vis actuellement à côté de la mairie de Pantin, chez ma mère. Je voulais avoir mon indépendance, sans être trop loin d’elle. Étant donné que je suis handicapée, c’était compliqué de trouver un logement dans le privé. Le social s’est donc imposé. J’ai vraiment hâte d’emménager dans mon futur T2. Je n’ai pas encore visité l’appartement, mais je l’ai découvert sur plan. Il a l’air super ! Comme je télétravaille, ce sera pratique d’avoir mon chez moi et de pouvoir m’organiser exactement comme je veux. Je vais même pouvoir profiter d’un balcon !  »  

Fatiha, 38 ans
«  Cela fait dix ans que nous attendons d’avoir un logement social. À cinq dans un trois pièces, on est vraiment à l’étroit. J’ai deux ados et une petite de 10 ans : elle avait besoin d’avoir enfin une chambre à elle. Les enfants ont hâte de déménager. Ils ont déjà prévu de faire des plantations sur le balcon. Je suis contente d’emménager dans ce quartier. Je le connais bien car j’y suis souvent allée quand j’étais aide-soignante à domicile.  »

Aziz, 40 ans
«  Pour l’instant, j’habite dans un T2. J’ai demandé à déménager parce que c’est trop petit maintenant que nous avons un bébé, en plus de ma fille qui est en garde partagée. Là où nous vivons, l’immeuble est en mauvais état. Il y a souvent des inondations et nous avons déjà eu beaucoup de dégâts. Dans notre futur appartement, on sera à côté du métro et on aura un balcon… On est pressés d’y être !  »

Les 106 logements sociaux du Lot A bénéficient tous d’un espace extérieur.

Un parking public de 120 places

Situé sous le Lot A, un nouveau parking public de 120 places ouvrira dans les prochaines semaines. L’entrée des véhicules s’effectuera depuis la rue du Congo, face aux bureaux de la CPAM. S’étalant sur deux niveaux, il comptera notamment 30 places pour les deux-roues et sept places pour les personnes à mobilité réduite. Treize emplacements dotés de bornes destinées à la recharge des véhicules électriques sont par ailleurs en attente d’aménagement. Cet équipement sera géré par la ville, à l’image du parking de la place de l’Église. Les usagers réguliers pourront profiter d’un tarif abonnés. 

Retrouvez l'intégralité des articles du dossier "Le coeur de ville bat plus fort", publié dans Canal n°302, décembre 2021 :
> "Le quartier Hoche poursuit sa transformation"
> "Rue Hoche : des nouveaux commerces de bouche"
> "Quartier Hoche : l'îlot 27 en phase de rénovation"