© ville de Pantin 

Développement urbain

Quartier Hoche : l'îlot 27 en phase de rénovation

En parallèle des travaux réalisés rue Hoche, la municipalité opère de grands changements pour l'îlot 27 tels que le réaménagement de la dalle, la transformation du Petit-Bois et la transplantation d'arbres square Grand-Auger.
Extrait du dossier "Le coeur de ville bat plus fort", Pascale Decressac, Frédéric Fuzier et Guillaume Gesret, publié dans Canal n°302, décembre 2022.

Publié le

Îlot 27 : des fonds pour la rénovation de la dalle

En juillet, l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru) a validé le dossier de réaménagement de la dalle de l’Îlot 27 et participera au financement de l’opération de requalification de ce quartier situé juste derrière la rue Hoche.

Situé entre la rue Hoche et la porte de Pantin, l’Îlot 27 est le quartier le plus densément peuplé de la commune, avec plus de 2 500 habitants sur une dalle surélevée d’environ 3 hectares. Cette petite ville dans la ville abrite de fait plusieurs immeubles de logements sociaux, des copropriétés, des bureaux, des équipements municipaux et des espaces d’usage public gérés par une Association syndicale libre (ASL).
Depuis 2015, ce secteur est inscrit dans la géographie prioritaire de la politique de la ville. Il a ensuite intégré le Nouveau programme de renouvellement urbain (NPRU). Plus récemment, la ville est parvenue à obtenir la validation de sa requalification dans le cadre du Programme de rénovation urbaine intercommunal du quartier des Sept-Arpents. L’objectif ? Déposer à l’Anru un dossier d’aménagement global, solide et ambitieux qui corresponde à ses attentes et permette d’obtenir un financement conséquent. Aujourd’hui, la mission est accomplie puisque l’on sait que l’aide octroyée par l’organisme étatique atteindra 14 millions d’euros, pour un projet dont le montant total est estimé à 70 millions d’euros.

La rénovation en marche !
En concertation avec les riverains, plusieurs phases de travaux sont d’ores et déjà achevées, comme la pose de grilles autour de l’ensemble d’habitation de Pantin Habitat ou encore la création d’une placette de convivialité devant l’immeuble du 21, rue Auger. Quant au chantier d’aménagement du square du Petit-Bois, il vient de débuter.
La ville a en outre lancé une maîtrise d’œuvre paysagère et mandaté un architecte urbaniste pour penser la requalification des espaces publics et des équipements municipaux de la dalle. Le but ? L’ouvrir sur la ville, y encourager la mixité sociale et fonctionnelle tout en facilitant la circulation des riverains.
Parmi les interventions envisagées, le verdissement du cœur de la dalle. Si la maison de quartier et la ludothèque devraient demeurer au sein de l’Îlot, leur configuration sera revue afin d’augmenter leur surface et les rendre plus attractives.
Côté espaces publics, notons la création de deux mails traversants. Le premier se situera dans le prolongement de l’allée des Ateliers (qui longe la place Olympe-de-Gouges) et débouchera sur la rue des Petits-Ponts. Le second partira de cette voie et permettra de se rendre rue Auger, en passant devant la maison de quartier.

Consultations prévues
Fort des garanties de l’Anru, le projet de rénovation va donc entrer dans une phase plus active en 2022 avec, dans un premier temps, l’organisation de réunions entre tous les acteurs concernés : membres de l’ASL, bailleurs et gérants des différentes copropriétés. Les habitants seront quant à eux régulièrement informés, et consultés, via la Maison du projet de l’Îlot 27.

 

Le Petit-Bois de l’Îlot 27

Avant le début des travaux qui transformeront le Petit-Bois de l’Îlot 27 en un parc à thème unique à Pantin, dédié à l’aventure, 17 arbres du square Grand-Auger ont été transplantés fin octobre. Une opération peu commune qui permet de conserver ces nobles végétaux et marque le début du chantier.

L’engin est impressionnant, mais la procédure pour déplacer un arbre et le replanter un peu plus loin est finalement assez simple et, surtout, très rapide. À condition bien sûr d’avoir les compétences pour manier un véhicule pesant sept tonnes, muni d’un long bras télescopique. Accrochée au bout de ce bras, la fameuse transplanteuse hydraulique. En forme de pince dotée de pelles, elle s’apprête à s’ouvrir pour encercler l’arbre et le déterrer. Délicatement, si l’on peut dire, car la force exercée soulèvera quand même les roues de la machine de quelques centimètres !
Malgré ses airs de brute, ce tracteur élévateur est toutefois suffisament délicat pour déplanter n’importe quel végétal, sans arracher la moindre racine, ni mettre en péril ses fonctions vitales. «  L’automne est la période idéale pour effectuer ce type d’opération car la sève est descendue aux racines et l’arbre commence à faire ses réserves pour l’hiver, explique Didier Méreau, responsable du pôle Espaces verts de la ville. Si l’on choisit un autre moment de l’année, quand il est en pleine montée de sève, c’est comme si on lui coupait les jambes…  »

 

En route pour l’aventure !
Les agents du pôle qu’il dirige, aidés par leur prestataire pépiniériste, ont ainsi procédé, fin octobre, au déplacement de 17 arbres qui, avec 11 nouveaux sujets plantés, offriront de l’ombre à tous les petits intrépides (à partir de 3 ans) qui oseront franchir les portes du futur square du Petit-Bois. Naturellement vallonné, ce lieu leur offrira une expérience unique grâce à un parcours composé de huit cabanes perchées, reliées entre elles par des ponts de cordes et des passerelles. Évidemment, ces parties d’escalade et d’acrobaties se dérouleront en toute sécurité, sur un sol amortissant recouvert de gazon synthétique.
En bordure du parcours, au sein d’un espace entièrement végétalisé, des bancs accueilleront les parents et des jets d’eau rafraîchiront les familles en cas de fortes chaleurs. Avant le début des travaux, la ville a chargé un écologue d’effectuer un diagnostic de biodiversité pour établir l’état de la faune et de la flore sur le terrain et d’en mesurer l’évolution d’ici à trois ans. Livraison prévue à la rentrée 2023 !

Retrouvez l'intégralité des articles du dossier "Le coeur de ville bat plus fort", publié dans Canal n°302, décembre 2021 :
> "Le quartier Hoche poursuit sa transformation"
> "Rue Hoche : 106 logements sociaux et 1 parking public"
> "Rue Hoche : des nouveaux commerces de bouche"