© ville de Pantin 

Tiers-lieu

La Halle Papin, le retour de la guinguette XXL

En l’espace de quatre saisons, de 2016 à 2019, la Halle Papin aura attiré, aux Quatre-Chemins, 87 000 visiteurs autour de concerts, d’ateliers et d’open barbecues. Après ce gros succès, le collectif Soukmachines remet le couvert en ouvrant, non loin des anciennes halles Pouchard, un spot du même acabit.
Article de Tiphaine Cariou, publié dans Canal n°290, octobre 2020.

Publié le

Ici, on ne vient pas par hasard ! Nichée entre la Halle Pouchard et les voies de chemin de fer, la Halle Papin s’est installée dans l’ancien entrepôt d’Efferis, une société qui, autrefois, customisait les bus-disco et de tournée, comme en témoigne la station de lavage à rouleaux XXL qui accueille le visiteur à l’entrée. Abandonné depuis une dizaine d’années, le site appartient dorénavant à la ville qui, en décembre, a accordé à Soukmachines une convention d’occupation temporaire de 2 ans : « On voulait absolument rester à Pantin. Quatre ans, c’est un petit bout de vie : on a eu le temps de créer des liens assez forts avec les riverains, la mairie, les associations. D’ailleurs, on a plein d’habitués des Quatre-Chemins qui sont déjà revenus », explique Yoann-Till Dimet, fondateur du collectif, avant de nous faire faire le tour du propriétaire.
Au 16, chemin latéral au Chemin-de-Fer, on retrouve bien évidemment l’esprit guinguette de la Halle Papin et la même ambiance familiale et sans chichis : « L’entrepôt fait seulement 1 200 m2. En revanche, l’espace extérieur s’étale sur 2500 m2. C’est trois fois plus qu’aux Quatre-Chemins ! La Halle Papin 2 sera donc vraiment axée sur l’esprit guinguette avec, dès le printemps prochain, de plus gros événements programmés, comme des concerts », précise Yoann-Till Dimet.

Un véritable lieu de vie
Autour de l’entrepôt, de longues tables en bois invitent à l’apéro : une bande de copains fait griller des merguez sur l’un des barbecues mis à disposition, tandis que des enfants jouent sur le Puissance 4 géant fabriqué l’an dernier avec la maison de quartier des Quatre-Chemins. Au fond de la parcelle, un jardin émerge de la végétation hirsute. Là, des habitués dégustent les brochettes maliennes confectionnées sur place par une association. Depuis le début de l’été, des ateliers sont également animés par d’anciens résidents, notamment Frank, métallurgiste de métier qui, ce samedi-là, a conduit, quatre heures durant, un atelier de fabrication de hamacs.
Comme aux Quatre-Chemins, le nouveau spot constituera un lieu de vie, mais aussi d’expérimentations. Dans les mois à venir, une partie de la halle – soit 600 m2 – sera mise à disposition de créateurs pour des résidences temporaires. Des artistes que l’on pourra rencontrer samedi 10 octobre, pour le dernier week-end de la saison, à l’occasion d’un grand marché de créateurs qui réunira une trentaine d’exposants. De quoi dénicher des fleurs séchées, des bijoux ou de la déco. À noter que d’autres événements devraient être programmés cet hiver.

Marché de créateurs :  
Samedi 10 octobre de 10.00 à 18.00

Informations pratiques :
16, chemin latéral au Chemin-de-Fer
Le vendredi de 19.30 à 2.00, le samedi de 14.30 à 2.00 et le dimanche de 13.00 à 2.00.
Entrée libre, masque obligatoire.

Plus d’infos sur le site internet de la halle papin.