Journée sans voiture, Pantin boit bio, marché de Noël... : pour financer leur périple à Cuba, les jeunes tiennent la buvette lors de nombreux événements. © ville de Pantin 

Jeunesse

Des vacances engagées !

Dans les antennes jeunesses et au Lab’, les animateurs accompagnent, sous la bannière du label municipal Vacances engagées, les jeunes qui s’investissent dans l’organisation d’un séjour à l’étranger.
Article de Guillaume Gesret, publié dans Canal n°303, janvier/février 2022.

Publié le

Les voyages forment la jeunesse

Guadeloupe, Cuba, Cameroun, Brésil. Ces destinations en font rêver plus d’un. Et, parfois, il arrive que le rêve devienne réalité... À la fin du mois de janvier, le Ciné 104 projette ainsi un documentaire retraçant l’aventure que six jeunes Pantinois ont vécue aux Antilles où ils se sont rendus à deux reprises, en 2018 et à l’été 2021.
Tout a commencé au Lab’, la structure du pôle Jeunesse dédiée aux 16-25 ans, avec un cours de danse donné par Delphine Cammal, à la tête de la compagnie La Mangrove. «  Au départ, en 2017, je leur ai proposé de s’initier à la danse contemporaine et à des danses traditionnelles, explique la chorégraphe. Au fil de nos discussions, l’idée s’est fait jour. Il s’agissait d’aller à la rencontre de danseurs antillais et de visiter les sites historiques de l’esclavage.  »  

Préparation au long cours

À présent, ces périples servent de modèles. Salmata Mladjao, 19 ans, s’investit «  à fond  » pour s’envoler en direction de Cuba au printemps prochain. Avec neuf camarades, elle prépare un séjour de dix jours à La Havane. «  Comme pour le projet en Guadeloupe, tout est parti d’un cours de danse salsa au Lab’. Très vite, on s’est dit qu’on pouvait se rendre à Cuba, histoire de s’imprégner des cultures latines.  »
Pour financer le voyage, le groupe se démène, tenant la buvette lors d’événements locaux et vendant des tote bag floqués au sein de la Micro-Folie. «  Nous sommes actuellement sur le point d’acheter les billets d’avion et de réserver les hébergements chez l’habitant. On s’appuie sur les conseils de deux animateurs qui nous aident à structurer notre projet et à chercher des financements auprès de la ville et des autres institutions.  »

L’aventure commence ici

Mais les rêves de grand départ naissent aussi dans les antennes jeunesse. À Hoche, un groupe projette de se rendre au Cameroun, après avoir envoyé du matériel informatique et de santé à leurs correspondants africains. Une initiative de solidarité internationale prévue pour avril 2022.
Aux Courtillières, il est question d’enjamber l’océan Atlantique pour atterrir au Brésil en 2023. Pour le moment, les futurs explorateurs se familiarisent avec la musique du pays en formant une batucada. «  En mars, explique Koffi Kouadio qui les initie, j’inviterai un maître percussionniste brésilien. Il animera un stage intensif. Nous avons également établi un contact avec une association basée à Fortaleza. Elle pourrait nous aider à trouver un point de chute là-bas.  »
Et le mot de la fin sera pour Salmata qui, déjà, s’imagine à Cuba. «  Pour concrétiser ce type de projet, il ne faut jamais baisser les bras. Ce n’est pas la Covid qui va nous arrêter ! Le groupe se réunit quasiment toutes les semaines. On reste soudés et très motivés. L’aventure commence ici… »

> Projection du documentaire sur le voyage en Guadeloupe : jeudi 27 janvier à 19.00, Ciné 104 : 104, avenue Jean-Lolive.
> Pour profiter d’un voyage : prendre contact avec les antennes jeunesses ou le Lab’. Toutes les adresses et coordonnées téléphoniques sur le site internet de la ville.